En bref - ADQ: Éric Caire pourrait passer son tour

Québec — Éric Caire pourrait renoncer à se lancer dans la course à la direction de l'Action démocratique du Québec. Toujours en réflexion, le député de La Peltrie a confié hier à La Presse canadienne qu'il pourrait choisir de se retirer parce qu'il redoute le résultat des discussions en cours au conseil de direction du parti sur certains aspects des règles de la course à la chefferie.

«Je ne ferai pas de cachettes, je sais ce que je veux. Mais les règles seront déterminantes dans mon choix. Il y a des éléments dans les règles qui pourraient faire en sorte que je n'aie plus aucun intérêt», a insisté le candidat pressenti, en pesant ses mots, au cours d'un entretien téléphonique. Cette annonce est un revirement puisqu'il avait jusqu'ici relié sa réflexion à des préoccupations d'ordre familial. Pendant que

M. Caire se laisse tirer l'oreille, l'ex-député Richard Merlini a fait savoir qu'il songeait à se lancer dans la course. «Il faut trouver la personne qui saura le mieux rassembler les troupes et rebâtir le parti. Est-ce que c'est Richard Merlini, peut-être», a-t-il indiqué en entrevue téléphonique.

À voir en vidéo