CHUM: l'appel de propositions se fera d'ici 15 jours

Après avoir subi de très nombreux reports, le projet du futur Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) franchira l'étape de l'appel de propositions d'ici la mi-mars, a appris Le Devoir.

Les membres du conseil d'administration du CHUM sont convoqués à une séance extraordinaire le lundi 9 mars prochain, qui se déroulera à huis clos. Un seul point apparaît à l'ordre du jour: «autorisation pour l'émission de l'appel de propositions pour la réalisation du futur CHUM». La décision du conseil d'administration est préalable à celle du conseil des ministres, qui devrait survenir dans les jours suivants, permettant ainsi de lancer le processus de soumission menant au choix d'un partenaire.

Les deux consortiums qui se sont qualifiés en novembre 2007 seront maintenant invités à déposer chacun un projet qui sera jugé sur les plans technique et financier. Avant qu'il y ait sélection d'un soumissionnaire selon la formule du partenariat public-privé (PPP), il s'écoulera quelque 44 semaines, avec à la clé, la signature d'une entente s'étendant sur 35 ans.

Le pendant anglophone du CHUM, le Centre universitaire de santé McGill (CUSM), a déjà franchi cette étape; l'appel de propositions a été lancé le 15 octobre dernier.

Le CHUM, la direction exécutive et l'Agence des PPP en sont aux derniers détails pour fignoler le dossier. Les modifications au projet du CHUM annoncées quelques jours avant le déclenchement des élections de l'automne sont à l'origine de ce retard. À la suite de pressions de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, le gouvernement a notamment décidé d'augmenter le nombre de lits (772 plutôt que 700) et le nombre de salles d'opération (de 30 à 39).

En outre, Québec a opté pour une démolition complète de l'actuel hôpital Saint-Luc pour faire place à un établissement complètement neuf. Ces changements entraîneront toutefois une hausse des coûts du projet d'environ 200 millions. La facture s'établit de façon préliminaire à 1,7 milliard, mais ne sera finale qu'une fois connue la proposition du partenaire choisi.

Aussi, la crise financière mondiale pourrait avoir un impact sur cet aspect du projet qui sera réalisé en PPP. Récemment, Québec a pris la décision d'assumer une partie du risque financier que devait prendre le partenaire privé dans le projet PPP de la salle de concert de l'Orchestre symphonique de Montréal. Les conditions difficiles de financement de projets menés par le secteur privé expliquent ce virage.

À voir en vidéo