En bref - Pour la protection des travailleuses domestiques

Le Parti québécois presse le ministre du Travail, David Whissell, d'accorder aux travailleurs domestiques (qui sont majoritairement des femmes) les protections au sens de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles.

Selon la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, ces travailleurs sont en effet victimes d'une triple discrimination basée en fonction du sexe, de la condition sociale et de l'origine ethnique. Plusieurs femmes ayant un faible revenu et étant d'origine étrangère seraient d'ailleurs victimes de cette faille dans la loi. «En refusant d'intervenir, le ministre Whissell cautionne une situation qui va dans le sens contraire de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. C'est absolument inadmissible de la part d'un ministre qui a le mandat de protéger les travailleurs», dénonce le porte-parole de l'opposition officielle en matière de travail, François Rebello. Le député de La Prairie souhaite que M. Whissell «mette fin à cette discrimination» et dépose les amendements requis à la loi dès la rentrée parlementaire en mars prochain.

À voir en vidéo