En bref - Charest accuse

Boston — En marge d'un discours qu'il prononçait hier à l'Université Harvard, à Boston, le premier ministre Jean Charest a dit déplorer que le Parti québécois tente de faire avancer sa cause souverainiste sur le dos de la crise économique.

Revenant sur le conseil national du Parti québécois qui avait lieu le week-end passé, le premier ministre Charest a accusé hier les péquistes de tenter de tirer un profit politique de la crise économique. «Je trouve regrettable que le PQ voie le ralentissement économique et les pertes d'emplois que vivront certains citoyens comme étant une bonne affaire pour la cause de la souveraineté», a-t-il soutenu en marge d'un discours qu'il prononçait à Boston. Le premier ministre, qui venait de faire l'apologie du libre-échange à son auditoire américain, a balayé du revers de la main l'idée énoncée par Pauline Marois qu'un Québec souverain pourrait mieux contrer la crise économique. «Cela ne tient pas la route», a-t-il répondu, catégorique.

À voir en vidéo