Plainte à l'Assemblée nationale - Khadir défend son geste anti-Bush

Amir Khadir, député de la circonscription de Mercier et l'un des deux porte-parole de Québec solidaire, n'est pas étonné qu'une plainte a été déposée à l'Assemblée nationale. Déplorant la participation de M. Khadir à une manifestation contre le président des États-Unis, George W. Bush, un enseignant du cégep de Sainte-Foy, Gilbert Gagnon, a décidé de porter plainte auprès du président de l'Assemblée nationale du Québec.

La semaine dernière, devant le consulat des États-Unis à Montréal, le député de Mercier avait lancé des chaussures en direction d'une photographie du président américain, imitant ainsi un geste posé par un journaliste irakien.

Mais, lors d'une entrevue donnée à La Presse canadienne, Amir Khadir s'est défendu en affirmant qu'il n'aurait jamais posé un tel geste contre un «président qui avait le respect de son peuple».

M. Khadir affirme que «le peuple américain a honte de [George W. Bush]». Selon lui, ce président symbolise «le mensonge, la manipulation, la guerre, la destruction».

M. Khadir a affirmé qu'il s'en est pris à ces symboles, et non à la personne de George W. Bush. «Si M. Bush lui-même avait été là en personne, je ne lui aurais jamais lancé un soulier à la figure», a-t-il assuré.

Gilbert Gagnon estime que le geste du député de Mercier n'est pas acceptable et qu'il encourage la violence. Selon lui, les agissements de M. Khadir constituent un manquement grave à la dignité et aux devoirs d'un député. Il a demandé à l'Assemblée nationale de prendre des mesures contre Amir Khadir.

À voir en vidéo