Les verts nationaliseraient l'eau et taxeraient les automobilistes et la publicité

Nationaliser l'exploitation commerciale de l'eau, établir des péages sur l'ensemble des autoroutes du Québec et taxer la publicité. Voilà, en substance, les sources de revenus envisagées par le Parti vert du Québec (PVQ) pour financer ses engagements électoraux. L'opération devrait permettre aux verts d'amasser 13 milliards sur cinq ans. C'est 8,5 fois le montant dévoilé par les libéraux pour remplir leurs promesses.

Des 2,6 milliards que les verts comptent dépenser chaque année s'ils devaient former le prochain gouvernement provincial, 1,6 milliard proviendrait de la simple imposition de péages, a indiqué hier le chef, Guy Rainville qui, cinq jours avant la fin de la campagne, a finalement rendu public à Montréal le cadre financier de son parti. Par ailleurs, indiquent les verts, une taxe de 20 % sur la publicité produite à l'étranger mais diffusée au Québec — ce taux passerait à 13 % pour les messages conçus à 100 % au Québec — devrait faire entrer 340 millions dans les coffres de l'État, soit l'équivalent des recettes induites par l'ajout d'une redevance que devraient payer dans un «régime vert» les grands consommateurs d'eau à des fins commerciales.

«C'est un cadre financier réaliste, a résumé M. Rainville, qui a insisté sur l'équilibre de ses chiffres. Nous confirmons une fois de plus notre intention de contribuer au développement économique tout en respectant l'environnement.»

Au chapitre des dépenses, les verts se sont également montrés très ambitieux. Sur 20 ans, ils s'engagent en effet, avec l'argent ainsi récolté, à injecter 40 milliards de dollars dans un vaste «plan de transport». C'est 1,3 milliard par année. L'objectif: contribuer à la construction de tramway à Montréal, à Longueuil, à Québec, à Laval, à Gatineau et à Sherbrooke, à l'implantation d'un train intercités entre Montréal et Sherbrooke, et à la mise en chantier d'un couloir ferroviaire pour un train à grande vitesse (TGV) entre Québec et Montréal. Entre autres.

En éducation, la formation politique écologiste compterait aussi ajouter 175 millions pour réduire le nombre d'élèves par classe. La mesure serait financée en partie par l'abolition des subventions aux écoles privées et en partie par la récupération des 12 millions actuellement versés aux enseignants ayant des grands groupes.

Enfin, en culture, le PVQ a une fois de plus réitéré son intention d'augmenter le budget de la culture de 340 millions, pour un total d'un milliard par année. Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), avec une enveloppe budgétaire gonflée de 90 millions, la SODEC (50 millions), Télé-Québec (100 millions) et le réseau des bibliothèques (100 millions) verraient aussi leurs conditions financières s'améliorer sous l'effet d'une éventuelle administration Rainville. «C'est primordial, a lancé le chef. Chaque dollar investi en culture rapporte généralement 11 $ en retombés économiques dans la société québécoise. C'est donc un bon endroit où investir.»
3 commentaires
  • Christian Montmarquette - Abonné 5 décembre 2008 04 h 30

    « Québec solidaire obtient une note de 100% dans son bulletin écolo ! »

    ...Très récemment, le Parti vert proposait d'investir 10 milliards dans l'énergie éolienne, contre 6 milliards pour Québec solidaire...

    ...Ne me dites pas que nous allons commencer à nous obstiner pour un petit 4 milliards de plusse ou de moins !

    Une chose est sûre en tous cas....

    ...Nous devrions peut-être commencer par nous attaquer à la source même du problème et diminuer l'ensemble notre consommation d'énergie en général, ce qui nous premettrait de sauver un p'tit 4 milliards "on the side" comme on dit...

    En plus, ça ferait 4 milliards d'éoliennes de moins dans le décor ou de plantées sur des terres cultivables...

    Mais, je pense franchement que nous sommes bien mieux servis avec un parti comme Québec solidaire, qui vient tout juste de recevoir une note de 100% dans son bulletin environnemental...

    «Québec solidaire obtient une note de 100% dans son bulletin écolo !» :

    25 bonnes réponses sur 25 questions posées !

    Québec solidaire reçoit une note parfaite pour la qualité de son programme environnemental !

    Le 25 novembre dernier, dans une syntaxe pour le moins confondante, le journaliste du Devoir Fabien Deglise publiait un article tiré :

    «Les Verts sont les plus verts, Québec solidaire aussi»(sic)

    Malgré une rhétorique, que l'on pourrait tout de même qualifier d'un tantinet... «tendancieuse» ...il n'en reste pas moins que Québec solidaire s'est mérité une fois de plus l'estime des plus importants groupes environnementaux tels, Greenpeace, Équiterre, Nature Québec et la Fondation David Suzuki...

    Selon le Devoir, ce «bulletin écolo» est le résultat d'un d'une série de 25 questions posées aux différents partis politiques par une coalition de plus de 10 groupes de pression environnementaux.

    Dans ces circonstances, n'est-il pas alors fort justifié de se demander si les «Verts» n'auraient pas grand avantage à orienter leurs choix vers un parti qui, en plus d'offrir la même qualité de plateforme environnementale, possède et de loin, la meilleure plateforme sociale !

    À titre comparatif, le Parti Québécois a reçu 16 points, l'Action démocratique du Québec 8 points et le Parti libéral du Québec 5 points.

    Ces "derniers de classe" soulèvent beaucoup d'appréhensions chez ces groupes environnementaux, qui dénoncent un manque de clairvoyance et parlent même de positions inquiétantes en ce qui concerne la production de déchets nucléaires, l'exploitation des hydrocarbures dans les basses terres du Saint-Laurent et le financement du transport en commun.

    Des appuis écologistes...

    Il est à noter que Québec solidaire a aussi reçu l'appui des célèbres militants écologistes Richard Desjardins, Laure Waridel et de Jean-Claude Balu militant écologiste de gauche et ancien représentant du Parti vert du Canada au Québec.


    _____________________

    Christian Montmarquette
    Membre fondateur de Québec solidaire
    Musicien et membre de l'Union des Artistes (1977 / 1991)
    Militant pour l'éradication de la pauvreté et l'indépendance du Québec

    MSN:http://christianmontmarquette.spaces.msn.com
    Ancien site électoral : www.ufp-laporte.ca.tc

    Site officiel : www.quebecsolidaire.net
    Courriel de Québec solidaire info@quebecsolidaire.net
    Programme : http://quebecsolidaire.net/engagements_2008
    Téléphone : (514) 278-9014


    Appuis à Québec solidaire :

    Claude Béland, ancien directeur des Caisse populaires Desjardins, Robert Perreault ex-ministre du Parti québécois, André Ferretti fondatrice du RIN, Michel Chartrand syndicaliste et Laure Waridel fondatrice d'Équiterre.


    Appuis des artistes à Québec solidaire :


    «Richard Desjardins, Dan Bigras, Luck Mervil, Yvon Deschamps, France Castel, Raymond Lévesque, Judi Richard, Paul Amarani, Karen Young, Christian Vanasse des Zapartistes, Yves Lambert, fondateur du groupe La Bottine souriante et le peintre et sculpteur, Armand Vaillancourt»



    -------------------------------------------------------------


    Références :

    En réaction à l'article de Fabien Deglise :

    «Les verts investiraient 10 milliards dans la filière éolienne » -Le Devoir / Mercredi 3 décembre 2008.

    Source : http://www.ledevoir.ca/2008/12/03/220447.html


    --------------------------------------------

    Autre source : Article de Fabien Deglise


    Les Verts sont les plus verts, Québec Solidaire auss.(sic)
    http://carnetsdudevoir.com/index.php/carnets/comme


    Voir la plateforme environnementale de Québec solidaire :

    Engagements 2008 de Québec solidaire :

    Axe 1 - Développer une économie écologiste et solidaire: http://quebecsolidaire.net/engagements_2008


    ****

    «Ne doutez jamais qu'un petit groupe de citoyens engagés et bien intentionnés puissent changer le monde...
    C'est historiquement la seule façon de le faire».

    - Margaret Mead



    - QS -

  • Brun Bernard - Inscrit 5 décembre 2008 05 h 51

    Bon...

    ...plutôt que de s'embêter à faire des péages ou autres choses, ils devraient aller directement dans nos comptes en banque. Il y a moins de frais puisque pas d'employés à engager pour les autoroutes par exemple...À écouter tous ces politiciens, on se demande pourquoi on ne vit pas mieux, de mieux en mieux? Le résultat, c'est de pire en pire alors son revote pour d'autres promesses et on revote pour d'autres promesses. Le disque semble rayé pour tout les partis.

  • Lemieux Line - Inscrite 5 décembre 2008 08 h 34

    Hydrogène?

    C'est un bon plan, mais à la place du tramway, je suggèrerais, plutôt, les autobus de transport urbain à l'hydrogène. Le peuple serait certain que le transport en commun est un avantage pour la planète (zéro pollution).

    J'espère que le parti élu reprendra ces idées.

    Line Lemieux