En bref - La 117 bloquée: les Verts réclament une enquête

Le Parti vert du Canada réclame une enquête au sujet des allégations de violation du droit à la réunion pacifique dont les Algonquins de Lac-Barrière auraient été victimes le 6 octobre dernier.

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants qui bloquaient la route 117, parmi lesquels se trouvaient des femmes, des enfants et des personnes âgées. Les autochtones protestaient contre le refus de Québec et d'Ottawa d'honorer les termes d'une entente de 1991 sur la gestion tripartite d'un territoire de 10 000 acres en Abitibi. Les Algonquins ont bloqué la route 117 encore deux fois mercredi dernier, forçant une autre intervention de la SQ. Six personnes ont été arrêtées pour entrave et méfait. Les verts pressent les gouvernements de respecter leur parole.
2 commentaires
  • Claude Stordeur - Inscrit 22 novembre 2008 09 h 56

    Y en a mare des traitement de faveur

    Y en a mare des traitement de faveur, depuis le blocage du pont Mercier il; y a eu plein de ces manifestations de Canadiens qui on une immunité auprès des policiers et des politiciens par la présence possible en leur rang de «warriors» super armée.




    .

  • - Inscrit 22 novembre 2008 12 h 05

    Autochtones égaux?

    La communauté algonquine de Rapid Lake se bat depuis des années avec les gouvernements provincial et fédéral pour faire valoir leurs droits dans le contexte où leurs forêts ont été décimées et, de ce fait, leur mode de vie a été dégradé au point où il ne leur reste presque plus rien. De plus, les gouvernements se sont mêlés de leurs processus de gouvernance ce qui a entrainé une scission dans une collectivité déjà appauvrie et exténuée. Il ne leur reste à peu près plus rien que de manifester pour se faire entendre du reste de la population mais ça aussi ça devient un exercice de futilité car la police s'en mêle et les empêche de s'exprimer.

    Que leur reste-t-il, après le désespoir? Ah oui, tout le monde est égal! Quelle farce quand leur territoire qui est occupé par leurs ancêtres depuis des millénaires a été exproprié sans compensation par des étrangers qui sont venus ici récemment, il y a moins de quatre siècles, et qui ont imposé leurs lois à ces gens fiers et respectables.

    Ah oui, ça cause des inconvénients aux automobilistes et aux camionneurs qui veulent passer sur leur territoire... et on va les écarter de sorte qu'ils ne ralentissent plus le «traffic»... Quelle farce! C'est tellement simple que de les traiter avec respect et les laisser se gouverner eux-mêmes mais ça c'est trop «donner» pour des gouvernements qui n'ont, en réalité, rien à foutre de ces «Indiens» qu'ils ont tenté pendant des décennies d'éliminer avec leurs politiques d'assimilation et d'éradication de leurs cultures et de leur identité. Pour la galerie, ils se sont excusés pour l'ethnocide des pensionnats «indiens» mais c'était une coquille vide et la période coloniale canadienne continue de plus belle.

    Ah oui, et les Verts, qu'est-ce qu'ils foutent là-dedans? Peut-être sont-ils préoccupés par le sort déplorable des autochtones au Canada? Quel changement!