Québec solidaire se veut le parti des familles et de la souveraineté

Amir Khadir et Françoise David
Photo: Jacques Nadeau Amir Khadir et Françoise David

Québec solidaire (QS) souhaite remettre à l'ordre du jour électoral la conciliation travail-famille en proposant plusieurs mesures visant à faciliter la vie des familles, surtout celles avec de jeunes enfants. Le parti de Françoise David et d'Amir Khadir veut également s'afficher clairement comme le parti de la souveraineté, mais sans référendum. Pour commencer du moins.

«L'initiative de la souveraineté doit être remise dans les mains du peuple, a indiqué hier Amir Khadir qui a présenté, en compagnie de Françoise David, la plate-forme de son parti. Pour nous, la souveraineté doit d'abord passer par la mise en place d'une vaste consultation qui va aboutir à l'élection d'une assemblée constituante.» L'instance aura alors le devoir de travailler à une constitution du Québec, base sur laquelle «on va demander au peuple québécois de définir son avenir politique. Sous la forme d'un référendum, sans doute».

En conférence de presse dans un bar du Plateau à Montréal, Québec solidaire a souhaité hier réaffirmer ses positions en se faisant le parti de l'économie sociale, mais aussi de la famille, ses principaux chevaux de bataille avec la souveraineté. Dans ce tableau, les accommodements du temps de travail en faveur de la vie familiale occupent une place de choix. «Nous voulons qu'une réflexion soit imposée à l'État et aux entreprises pour qu'il y ait une meilleure conciliation», a dit Mme David qui demande par exemple des horaires plus flexibles, principalement pour les familles avec des enfants en bas âge.

Québec solidaire propose également que, sur les dix journées sans solde accordées par les Normes du travail au Québec pour obligation familiale, cinq soient payées. La formation politique, si elle est amenée au pouvoir, va offrir également trois semaines de congés à tous, après un an de travail.

Sur un autre front, le parti bicéphale souhaite également s'attaquer à l'économie avec un vaste chantier à même de remettre ce secteur «au service de la société». «Actuellement, c'est l'inverse, a dit M. Khadir. Depuis trop longtemps, l'économie échappe au contrôle de nos politiques. Une poignée d'hommes et de femmes, très puissants, dans le secteur des banques, de l'assurance, du médicament, du pétrole, contrôlent l'essentiel des décisions qui touchent le destin de notre peuple.»

En encourageant l'économie locale, les entreprises d'économie sociale, l'épargne publique ou encore en exigeant de la Caisse de dépôt et placement qu'elle investisse uniquement au Québec, QS vise ainsi à «protéger notre développement économique contre la cupidité sans limite d'une économie casino qui met les profits avant les gens», a poursuivi M. Khadir.
 
11 commentaires
  • Lise Jacques - Abonnée 12 novembre 2008 08 h 19

    Québec solidaire porte bien son nom

    M. Khadir a tout à fait raison; "Depuis trop longtemps, l'économie échappe au contrôle de nos politiques. Une poignée d'hommes et de femmes, très puissants, dans le secteur des banques, de l'assurance, du médicament, du pétrole, contrôlent l'essentiel des décisions qui touchent le destin de notre peuple.»

    Enfin un parti au service de la société!

  • Jeanne du Lys - Inscrite 12 novembre 2008 08 h 19

    Le parti de Françoise David et d'Amir Khadir veut également s'afficher clairement comme le parti de la souveraineté ???

    La candidate d'Outremont du QS a mentionné dernièrement que les conditions, dont la priorité du Français et l'égalité homme/femme, sur le contrat que monsieur Charest voulait faire signer aux nouveaux arrivants étaient stupides ???

    Et ils osent se dire nationalistes ??? Ils osent prétendre vouloir défendre la souverainté des québécois alors qu'ils trouvent stupide de parler français au Québec...

    Ils disent n'importe quoi, c'est comme madame David qui se dit une grande féministe mais ne voit aucun problème à ce que les femmes portent le hijab et la burka au Québec...

    Allo !! C'est le comble du ridicule.

    De toute manière, Françoise David et d'Amir Khadir peuvent dire n'importe quoi ils n'ont aucune autorité dans ce parti, ils ne sont que des candidats comme les autres et ont un ''job''de relations publiques pour ce parti, qu'ils peuvent perdre à n'importe quel moment.

    Peut-on savoir ce que le chef de ce parti pense ? Qu'a t-il l'air ? Pourquoi a t-il besoin de portes paroles pour parler au public il n'est pas capable de le faire ? Pourquoi se cache t-il ? De quoi a t-il peur ? Qui est-il ?

    Est-ce que le chef de ce parti est d'accord avec les idées prononcés par ses candidats Françoise David et d'Amir Khadir ?

    Je regrette mais un chef de parti qui demande qu'on lui donne le pouvoir mais ne veut pas se montrer la face ça me fait peur ?

    Est-il québécois et habite t-il au Québec au moins...

    Ils nous prennent vraiment pour des imbéciles !

  • Stéphane Blais - Inscrit 12 novembre 2008 09 h 51

    Couverture médiatique

    En espérant qu'ils arrivent a se faire élire (pas passé loin la dernière fois) après quoi les médias prendront peut-être au sérieux ce parti et en faire une meilleure couverture. La réussite de Mario Dumont aux dernières élections est directement lié à la disporportion de la courverture médiatique qu'il a reçu pour son "équipe". Comment justifier le fait qu'il ai reçu le tier de la couverture médiatique toute ces années avec aussi peu de vote ? Imaginez s'il n'avait jamais pu participer aux débats des chefs... vous comprendrez la force des médias...

    @Sylvie Tremblay : ils sont 2 chefs a QS et c'est l'union de David et Khadir. C'est vrai que Khadir est d'une autre origine, mais surtout québecois... et il nous le prouve ! attention ! Vous me faites penser à ces états-uniens qui pensent avoir élu un terroriste à la maison blanche.

    Salutations
    Stéphane, Montréal

  • Marc Desnoyers - Inscrit 12 novembre 2008 09 h 58

    N'importe quoi!

    Québec Soviétique est un faux parti souverainiste. Comment peut-on être souverainiste et anti-nationaliste en même temps?

    Ça n'a aucun sens. Et c'est quoi ce slogan débile sur "l'économie casino"???? Est-ce que ça veut dire que les communistes de Québec Solitaire voudrait retirer le Québec du système financier international???

    C'est vraiment n'importe quoi ce parti d'extrême-gauche!

  • Louis-Philippe,Roussel - Abonné 12 novembre 2008 10 h 12

    Souverainiste, pourquoi?

    Quel surprise en ce début de campagne que de constater qu'un parti qui était fédéraliste à sa fondation est maintenant rendu souverainiste...

    Alors que Pauline Marois refuse de parler de souveraineté durant la campagne (pourtant un manifeste a récemment été publié, c'est ridicule!) car elle veut gouverner le Québec, Françoise David veut profiter du vide politique mais sera malgré elle dans les mêmes rangs que l'ADQ qui joue avec la fibre identitaire des Québécois. M. Dumont a compris que c'est une bonne stratégie électoraliste et tente de nous refaire le coup de la dernière élection. Québec solidaire est aussi tenté de jouer ce jeu...

    C'est bien la preuve que Françoise David et Amir Khadir sont devenus des politiciens comme les autres, prêts à promettre ce qu'il faut quand il le faut pour être élu.

    Car Québec solidaire veut désespérémment faire élire des députés et a compris qu'être opportuniste en politique, ça peut être payant.

    Encore de la petite politque... cela est devenu le saut de tous les partis.