Khadir et David devront composer avec les verts

Pas de cadeau pour Amir Khadir. Le Parti vert du Québec (PVQ) s'oppose une fois de plus au fait de laisser le champ libre au candidat de Québec solidaire (QS) dans la circonscription de Mercier. Il en va de même pour Françoise David dans Gouin.

Les récentes demandes du parti de gauche pour qu'aucun vert ne soit présent dans ces deux circonscriptions, afin de faciliter l'entrée à l'Assemblée nationale des deux porte-parole de QS, ont été repoussées du revers de la main par les écologistes, a appris Le Devoir.

Selon nos informations, une rencontre au sommet s'est tenue en effet à Montréal la semaine dernière entre Guy Rainville, chef des verts et Françoise David. Au menu, une demande: que le PVQ se retienne de présenter des candidats dans Gouin et dans Mercier afin d'assurer un plus grand appui à QS. Des tractations similaires ont d'ailleurs eu lieu dans ces mêmes circonscriptions lors de la campagne de 2007. Une fois de plus, les verts n'ont pas cédé et iront de l'avant en maintenant dans la course électorale leurs deux candidats, Stephen Marchant (Gouin) et Oliver Adam (Mercier), qui est par ailleurs l'artisan de la plate-forme culturelle du PVQ. Gouin est actuellement détenue par le péquiste Nicolas Girard, alors que Mercier est dans les mains de son homologue, Daniel Turp.

«Ce n'est pas par opposition, a indiqué hier Guy Rainville. J'ai consulté le conseil exécutif du parti, mais aussi les membres et nous avons décidé de ne pas céder les deux comtés à Québec solidaire

En 2007, Amir Khadir est passé près d'une victoire dans sa circonscription qui englobe, entre autres quartiers, le Plateau Mont-Royal. Sur le fil d'arrivée, il a obtenu 29,38 % des suffrages, contre 33,35 % pour le péquiste, Daniel Turp.

Pour sa part, le candidat vert — à l'époque, il s'agissait de Sylvain Valiquette — a récolté 8,42 % des votes. Dans Gouin, le candidat du Parti québécois a devancé pour sa part Françoise David de 3408 voix. Le PVQ a lui conquis le coeur de seulement 1750 électeurs.

Sur le terrain, Olivier Adam a affirmé qu'il va mener d'ici au 8 décembre «la meilleure campagne possible». «C'est faux de croire à l'équation Parti vert égale Québec solidaire, a-t-il indiqué. Nous n'avons pas la même philosophie et nous représentons sans doute la seule option valable pour les gens désabusés des libéraux.»

Malgré cette déconvenue, Amir Khadir garde toutefois espoir d'arriver à un compromis d'ici au vote, a-t-il indiqué au Devoir en marge du lancement de la plate-forme électorale de son parti. «L'idée est de s'entendre ensemble dans la transparence», dit-il en précisant qu'il n'y a «pas d'animosité» entre les deux formations.
8 commentaires
  • Christian Montmarquette - Abonné 12 novembre 2008 05 h 14

    D'un vert... Néo-conservateur...

    Tout comme aux dernières élections fédérales, où les Verts, ces néo-conservateurs, avaient contribué à diviser le vote NPD, il apparaît de plus en plus clair que les Verts au Québec se sont carrément donné la mission de diviser le vote de gauche et progressiste au Québec. La funeste histoire de 2007 ne semble que trop vouloir se répéter...

    Car le Parti vert du Québec avait eu gravement tort en 2007 de maintenir leurs candidatures contre les deux portes parole national de Québec solidaire. Non seulement il aurait été préférable qu'ils se retirent, mais que les verts appuient Québec solidaire dans ces deux circonscriptions ; puisque Québec solidaire portait, et de loin, parmi les meilleures plateformes environnementales selon l'organisme Greenpeace, qui lui avait accordé une note de 90%.

    S'eut été là un grand geste pour une noble cause et peut-être même le début d'une alliance possible, tel que recommandé par l'organisme «Greenpeace» qui déclarait publiquement : «Il serait préférable que ces gens là apprennent à travailler ensemble...»

    La moindre des choses aurait donc été que les Verts retirent quelques candidatures, là où y il y avait les plus grandes possibilités de gains pour le vote alternatif et des valeurs nouvelles ; et qu'en retour, Québec solidaire agisse de même...
    Mais tout comme en 2007, les Verts semblent donc vouloir récidiver, et ratent une fois de plus une belle occasion de démontrer qu'ils sont de véritables parlementaires, capables d'unité avec d'autres progressistes, mettant la cause environnementale au dessus de leurs intérêts partisans.
    Retirer deux candidats qui n'auraient de toutes manières eu aucune chance d'entrer à l'Assemblée nationale aurait été une belle occasion de démontrer un minimum d'empathie envers le vote social... pour des Verts qui se prétendent aussi progressistes.... plutôt que de démontrer un intégrisme vert, dépourvu de considération pour les plus défavorisées de notre société.


    _________________________

    Christian Montmarquette
    Membre fondateur de Québec solidaire

    Voir l'article original publié chez GaïaPresse
    «Le Parti vert se tire dans le pied» :
    http://www.gaiapresse.ca/fr/analyses/index.php?id=

    Liste d'appuis des artistes à Québec solidaire en 2007 :
    Richard Desjardins, Luck Mervil, Paul Amarani, France Castel, Yvon Deschamps, Judi Richard, Johanne Fontaine, Karen Young, Christian Vanasse des Zapartistes et Yves Lambert, fondateur du groupe La Bottine souriante.

  • Jocelyn Roy - Abonné 12 novembre 2008 06 h 29

    Borduas ou Mercier?

    Selon le site du Parti Vert, M. Adam se présente dans Borduas et dans Mercier. Est-ce permis par la loi électorale?

  • Pierre Samuel - Inscrit 12 novembre 2008 08 h 08

    Les particules différentielles...

    Dommage que ces "partis alternatifs" censés être porteurs d'une "vision différente" de la société s'enferment dans la même dialectique que les "vieux partis" en ne se faisant pas de quartier dans la poursuite de leurs objectifs! On veut "changer le monde" avec cette même "conception binaire" qu'ils sont les premiers à réfuter! On s'accroche, d'abord et avant tout, à ses propres "particules différentielles" et on se surprend, par la suite, de ne jamais réussir à percer!

  • andré michaud - Inscrit 12 novembre 2008 08 h 10

    Peu importe

    Débat stérile puisqu'aucun des deux partis n'élira de candidat..
    Les Verts ont perdu leur unique chance de faire avancer la cause environnementale en ne se ralliant pas au Plan Vert de M.Dion, la seule possibilité CONCRÈTE qui s'est jamais présentée au Canada de faire un virage vert...Ils ont perdu toute crédibilité à mes yeux et jamais je ne revoterai pour eux..Tant qu'à Québec Solitaire, la parti du Plateau, ses visions communistes de l'économie sont dépassées depuis des décennies..même le parti communiste Chinois l'a compris..

  • Roland Berger - Inscrit 12 novembre 2008 09 h 27

    Les Verts, déjà un vieux parti !

    Le refus du Parti vert de collaborer avec Québec solidaire pour tenter de faire élire un ou des candidats des deux partis à l'Assemblée nationale montre bien la mentalité de vieux parti qui anime son action. Le Parti libéral et le Parti québécois n'auraient pas décidé autrement. Sus aux Verts !
    Roland Berger
    St-Thomas, Ontario