Charles Taylor reçoit l'équivalent d'un Nobel au Japon

Charles Taylor
Photo: Jacques Nadeau Charles Taylor

Toronto — Deux Canadiens ont reçu hier l'équivalent japonais d'un prix Nobel de la paix, le prix Kyoto. Le philosophe montréalais Charles Taylor et le biologiste torontois Anthony Pawson ont été décorés lors d'une cérémonie dans la ville de Kyoto.

Le prix Kyoto, décerné par la Fondation Inamori, reconnaît les contributions remarquables aux arts, à la philosophie, aux sciences pures et à la technologie de pointe.

Les deux hommes recevront chacun 590 000 $. Ils participeront aussi à un banquet en leur honneur en mars prochain à San Diego, en Californie.

M. Taylor a été honoré pour avoir développé un modèle social permettant à des personnes d'origines diverses de coexister pacifiquement. La Fondation Inamori a félicité le professeur de l'université McGill d'avoir jeté les bases «d'une nouvelle discipline» pour la société globale moderne.

«La règle démocratique, sa prérogative de confiance mutuelle et son assurance que chaque groupe sera écouté, nous force à donner un nouveau sens à l'unité pour une population où différentes cultures et religions cohabitent», a-t-il dit.

L'expertise du philosophe a été forgée ici-même, au Québec. Il a reçu l'Ordre du Canada en 2000 en plus d'être le coprésident, en 2007, de la commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables.

Quant à Anthony Pawson, il est reconnu pour sa recherche établissant la façon dont communiquent entre elles les cellules humaines. Ses travaux ont permis d'améliorer la compréhension de nombreuses maladies, dont le cancer, le diabète et les désordres immunitaires.

«Kyoto n'est pas seulement une belle ville. Elle est aussi le synonyme de créativité et de sagesse collective dont nous aurons besoin pour traverser le XXIe siècle», a déclaré M. Pawson pendant son discours de remerciement.

M. Pawson a été intronisé au temple de la renommée de la médecine canadienne et a reçu l'Ordre du Canada en 2006.