Dumont veut maintenant le CHUM à Outremont

Pour que le CHUM soit terminé plus rapidement, au coût prévu de 1,5 milliard, et pour simplifier le partenariat public privé, le projet doit être fait dans la Gare de triage désaffectée d'Outremont et non au centre-ville, a soutenu Mario Dumont, hier, dans l'arrondissement d'Outremont.

Pourtant, le chef adéquiste s'était rallié en 2006 au choix du site de l'hôpital Saint-Luc. Mais après avoir «donné la chance au coureur», soit le gouvernement Charest, il a décidé hier de revenir à son premier choix et a demandé au gouvernement de faire de même. Car depuis que le choix a été arrêté sur le 1000 St-Denis, le projet s'apparente à «un film d'horreur», a dit le chef adéquiste hier. Il craint les «dépassements de coûts» et les délais. À ses yeux, «tous les problèmes, les retards et les cafouillages sont directement ou indirectement liés au site actuel».

Les retards sont à ses yeux dus à la complexité de construire en PPP dans un endroit où il peut y avoir des «surprises». C'est en raison du grand nombre de risques et d'imprévus que le projet en PPP est actuellement assailli par les avocats, a expliqué le chef adéquiste. «Même une rénovation de salle de bain», dans une maison de particulier, réserve des surprises à celui qui s'y aventure, a-t-il noté.

Mario Dumont estime qu'il faut «d'abord dire non à ce qui est inacceptable. Dire non à un parti qui fait n'importe quoi, à quelque heures d'une élection, pour sauver la face, qui est prêt à faire payer aux Québécois n'importe quel nombre de centaines de millions de dépassement pour sauver la face», a-t-il pesté en évoquant une entente de dernière minute avec la Fédération des médecins spécialistes du Québec, lesquels avaient récemment demandé eux aussi de renvoyer le projet au site d'Outremont. Le porte-parole adéquiste en matière de Santé, Éric Caire, a soutenu pour sa part que le président de la FMSQ, Gaëtan Barrette, lui avait certifié qu'il «applaudirait» si l'ADQ suggérait de faire le CHUM à Outremont.

La prise de position du chef adéquiste a suscité maintes réactions. La chef péquiste Pauline Marois a soutenu qu'elle aussi croit que «pour l'instant, ce projet est un fiasco lamentable de la part du gouvernement Charest». Elle a déploré que celui-ci ait choisi un site, l'Hôpital Saint-Luc, «qui exige des rénovations, de la démolition, et on le voit jour après jour, ça va coûter plus cher». Mais elle n'a pas emboîté le pas au chef adéquiste: «Je veux être une femme d'État responsable, voir l'état du dossier et voir s'il y a lieu de faire des modifications.» Elle a soutenu qu'elle aurait bien aimé que Mario Dumont appuie le gouvernement, en 2002, lorsque le gouvernement Landry projetait de le construire au 6000, Saint-Denis, un site qu'elle a qualifié de «meilleur» des trois.

À Saint-Étienne-des-Grès, en Mauricie, Jean Charest a dit qu'il n'en «croyait pas ses oreilles». Dans «l'équipe Dumont-Marois», a-t-il raillé, «on semble vouloir nous faire faire un pas à reculons chaque jour», a-t-il déploré avant de dire que ce «projet-là va aller en appel d'offre à la fin de l'année et ce projet-là va être construit pour 2013. On vient juste de s'entendre avec tout le monde, en passant, sur la taille du projet : 773 lits,

39 salles d'opération».

Quant au ministre Bolduc, il a vu dans la position de Mario Dumont «un exemple d'improvisation de l'ADQ, qui ne connaît pas le dossier du CHUM. D'abord, le débat est clos. Puis, changer d'emplacement signifierait qu'il faudrait revenir à la case départ. Et ça retarderait le projet de quatre ou cinq ans».

***

Avec la collaboration de Robert Dutrisac, Kathleen Lévesque et de Guillaume Bourgault-Côté
3 commentaires
  • Yvon Roy - Inscrite 8 novembre 2008 00 h 25

    obama

    Encore l'effet Obama assurément.

  • Francis Déry - Inscrit 8 novembre 2008 07 h 00

    Outremont est le meilleur site

    Non que le 6000 Saint-Denis fut mauvais, mais une partie du terrain convoité fut réallouée par Montréal.

    L'Hôpital Saint-Luc est vraiment la pire des solutions.
    Seul un gouvernement voué à la destruction du système de santé publique aurait pu choisir ce site. Le CHUM y finirait comme l'îlot Voyageur : un gros éléphant blanc qui agirait comme un trou noir dans les finances publiques.

    Outremont va abriter une extension du campus de l'Université de Montréal. L institution est trop à l'étroite sur la Montagne.
    À moins de déménager le cimetière Côte-des-Neige, un second campus est inévitable. La reconversion de la gare de triage et le remodelage du viaduc Rockland devraient intégrer le CHUM et l'UdeMtl phase II.

    <img src=http://www.ledevoir.com/2008/11/08/images/car_0811 />

  • Pierre-S Lefebvre - Inscrit 8 novembre 2008 09 h 11

    On nous dit que les plans d`ingénierie de Saint-Luc sont prêts

    La dépense des plans est une petite facture une fois que l`on constate les frais de dynamitage de $200 millions et peut-être $300 millions, car il y a des minions dans les PPPs. Il faut stopper cette stupidité en battant les Libéraux de Charest.