En bref - Autre chose que l'économie

L'économie n'est pas tout dans la vie et les partis politiques doivent tenir compte de l'intérêt dans la population québécoise pour les questions liées à l'éducation, a rappelé la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), hier. En conférence de presse, le président de la CSQ, Réjean Parent, a dit baser cette conviction sur les résultats d'un sondage réalisé auprès d'un millier de personnes au cours du mois d'octobre et qui, estime-t-il, reflète parfaitement ce que pensent les membres de la CSQ.

M. Parent a souligné que 97 % des gens sondés sont d'avis que le gouvernement doit faire de l'éducation une priorité nationale. «J'espère que les partis politiques et seront en mesure de constater que la question de l'éducation est de plus en plus importante», a-t-il avancé. M. Parent considère que son rôle n'est pas de dire à ses troupes pour quel parti voter, mais plutôt d'examiner les propositions mises de l'avant. «La volonté du monde de l'éducation est qu'on puisse de sortir des modes, qu'on puisse sortir des changements de ministres qui arrivent avec leurs petites préoccupations sans vision globale et intégrée et qui vont selon les modes comme le bulletin chiffré, un plan sur le français et un autre sur la violence», a-t-il dit.