Le PQ et le PLQ laissent Françoise David sur sa faim

Trop peu et trop lourd. Québec solidaire (QS) a tiré hier à boulets rouges sur les plans de relance économique présentés plus tôt cette semaine par le Parti québécois (PQ) et le Parti libéral du Québec (PLQ). «Minimaliste», pour l'un, révélateur «d'une vision dépassée du développement du Québec [par le béton]», pour l'autre, ces plans de sortie de crise sont surtout moins «complets» et «structurants» que celui de QS, a assuré Françoise David.

«Le plan du PLQ, c'est un plan de camionnage, d'autoroute et de béton», a indiqué la porte-parole de la formation politique lors d'un point de presse tenue à Montréal. «Quant à celui du PQ, à l'exception de redonner son mandat initial de la Caisse de dépôt et de placement [d'investir au Québec], ce n'est pas assez.»

Mme David a ajouté que son parti arrivait aujourd'hui avec des «projets du XXIe siècle» qui «ratissent large» et qui méritent d'être débattus.

Par ailleurs, hier, Québec solidaire s'est défendu de se radicaliser après que quelques-uns de ses adversaires aient fait remarquer, au cours des derniers jours, la présence dans ce parti de groupes généralement associés à l'extrême-gauche: le Parti communiste du Québec et Socialisme international sont du nombre.

«Ce n'est pas une nouvelle, a commenté la porte-parole. Ces groupes sont là depuis la fondation de QS [en février 2006] et ils ont adhéré à notre plate-forme.» Pour Mme David, cette présence de groupes gauchistes radicaux témoigne «qu'il y a de la place dans [ce] parti pour des gens qui ont des opinions différentes. Ce qui est démocratique.» Elle a également rappelé que Québec solidaire était une formation politique qui se situe à gauche du Parti québécois, qui lui aussi a «ses purs et durs du nationalisme», a-t-elle ajouté.
6 commentaires
  • Lorraine Dubé - Inscrite 8 novembre 2008 07 h 58

    2 substituts au débat des Chefs

    Monsieur Deglise vous écrivez: Pour Mme David, cette présence de groupes gauchistes radicaux témoigne «qu'il y a de la place dans [ce] parti pour des gens qui ont des opinions différentes. Ce qui est démocratique.» Elle a également rappelé que Québec solidaire était une formation politique qui se situe à gauche du Parti québécois, qui lui aussi a «ses purs et durs du nationalisme»...

    Petite parenthèse en toute humilité: Bien entendu que c'est démocratique madame David. Cependant, vous n'ignorez pas que cela fait pourtant à la longue des frictions et divisions avec ceux qui sont plus modérés. Il est à prévoir ici d'éventuelles *bisbilles* plutôt que de contantes et saines échanges d'idées. En ce qui concerne QS, vous n'êtes que 2 porte-paroles qui n'avez aucunement la prestance d'un Chef, encore moins d'un Premier Ministre(c'est mon opinion). La division du vote souverainiste ayant par exemple remis Jean Charest au pouvoir dans Sherbrooke par un écart d'un peu plus de mille votes, j'aimerais bien que vous mettiez en évidence ce Chef qui se cache derrière vous. Il serait fédéraliste qu'il ne ferait pas mieux! Loin de moi l'idée de discréditer votre électorat, je condamne plutôt votre manque de synchronisme. Peu importe les motifs que vous évoquerez, il faudra tôt ou tard faire preuve de plus de transparence à ce niveau. Au débat des Chefs, aurions-nous droit à 2 substituts comme porte-paroles? Cela n'est pas sérieux. Lorsqu'on a le courage de ses convictions....on se dévoile au grand jour! Tout un défi à relever!

  • Jacques Lafond - Inscrit 8 novembre 2008 08 h 39

    La David et l'autre

    Franchement, je ne comprend pas pourquoi on accorde tant d'importance à QS, à la David et à l'autre, le docteur.

    Ces gens qui se disent moderne, vivent sur une autre planète. Le communiste, le socialiste, à déjà été essayé par des pays depuis 100 ans, et ça marche pas ...

    L'écologie ne sera pas régler avec ces gens là. Rien ne sera réglé avec ces gens là. Avec ces gens là, c'est la pauvreté, c'est l'isolement, c'est la misère qui nous attend ...

    Les anti-çi, les anti-ça, les verts, les QS, etc., etc., deviennent, depuis quelques années déjà, un réel danger pour le développement économique de Québec. Un réel danger.

    Ce n'est pas en arrêtant le développement des infrastructures, le développement de l'hydroélectricité, le développement de tout ... qu'on va pouvoir régler nos problèmes, et qu'on va pouvoir régler les problèmes de l'écologie. Bien au contraire ...

    Le docteur serait bien plus utile à la société québécoise à se concentrer à soigner des patients. Il manque de médecins au Québec. La David serait plus utile à faire d'autre chose; je ne sais pas quoi ...

  • Roland Berger - Inscrit 8 novembre 2008 10 h 07

    Les yeux de Desmarais

    Dommage que les Québécois voient Québec solidaire par les yeux de Desmarais, c'est-à-dire de la grande industrie, du capital. Pour la plupart d'entre eux, un groupe que n'aime pas Desmarais et compagnie (ou certains chroniqueurs du Devoir) est trop à gauche, extrémiste. Petites têtes incapables de voir que le néolibéralisme s'édifie sur leur dos.
    Roland Berger
    St-Thomas, Ontario

  • Roland Berger - Inscrit 8 novembre 2008 14 h 47

    Au Lafond

    Le Lafond serait certainement plus utile et moins méprisant s'il prenait la peine de s'informer sur les désastres pourtant maintenant évidents du néolibéralisme des Desmarais, Harper, Charest, etc.
    Roland Berger
    St-Thomas, Ontario

  • Roland Berger - Inscrit 8 novembre 2008 14 h 54

    Chère Lorraine Dubé

    Ma très chère Lorraine Dubé, prenez le temps d'examiner les partis politiques du Québec. Peut-être découvrirez-vous alors qu'il n'y a de réelle transparence que chez Québec solidaire. Vous suggérez le vote stratégique. Si tous suivaient votre conseil, il est probable que les Québécois se retrouveraient avec un Parti québécois minoritaire, qui mènerait les mêmes guéguerres que le Parti libéral pour décrocher une majorité. Un seul député de QS permettrait de faire entendre la voix de ceux et celles que les autres partis ignorent habituellement, ou courtisent un moment pour mieux les dévaster.
    La politique, c'est pas simple. Désolé.
    Roland Berger
    St-Thomas, Ontario