En bref - Pauline Marois opérée d'urgence

Québec — Opérée d'urgence pour une crise d'appendicite, la chef du Parti québécois, Pauline Marois, sera en convalescence pendant une dizaine de jours.

Mme Marois a subi l'ablation de l'appendice dimanche soir à l'Hôpital général du Lakeshore à Pointe-Claire, sur l'île de Montréal, alors qu'elle devait prononcer une allocution dans le cadre du lancement de la campagne électorale du Bloc québécois. La chef péquiste, âgée de 59 ans, avait été hospitalisée dimanche matin après avoir souffert de maux de ventre et de nausées. Les médecins, qui avaient soupçonné tour à tour une intoxication alimentaire puis une infection bénigne, ont constaté qu'elle était victime d'une crise d'appendicite tard en soirée, à la suite de plusieurs examens. L'attachée de presse de la chef péquiste, Marie Barrette, a indiqué que la chirurgie s'était déroulée sans complication et que Mme Marois récupérait très bien. Malgré la période de repos imposée à sa chef, le Parti québécois ne désignera personne à titre de chef par intérim. «Mme Marois va continuer à assumer ses fonctions de chef du PQ et elle sera en contact quotidien avec sa chef de cabinet. S'il y a des décisions à prendre, elle le fera», a précisé Mme Barrette, hier. Cette période de convalescence signifie que la chef péquiste ne pourra prêter main-forte à son collègue souverainiste Gilles Duceppe, actuellement en pleine campagne électorale fédérale. Mme Barrette soutient toutefois que Pauline Marois n'avait aucun autre engagement d'appui au Bloc québécois prévu à son agenda cette semaine.

À voir en vidéo