Le PQ au troisième rang dans les sondages - David Levine espère toujours l'emporter dans Berthier

Saint-Come — Malgré le sondage SOM-La Presse qui relègue le Parti québécois au troisième rang dans les intentions de vote, le ministre David Levine se refuse à penser à une possible défaite dans Berthier.

En vue de l'élection partielle du 17 juin, M. Levine mise d'abord et avant tout sur ses compétences reconnues dans la gestion d'établissements de santé. «Il faut oublier ce que les médias essaient de véhiculer ces temps-ci. Ce comté va être gagné par le contact avec le monde et la compétence des individus», a-t-il expliqué hier après-midi.


David Levine faisait campagne hier à Saint-Come où il a notamment dîné avec une vingtaine de péquistes venus discuter des préoccupations du coin: santé, transport et agrandissement du centre communautaire. «Je suis un ministre et ça compte ici pour les gens pratico-pratiques qui veulent atteindre les objectifs dans leurs projets. Je me présente sous la bannière d'un parti qui est encore au pouvoir», a-t-il fait valoir à la sortie de sa rencontre.





Ascension de l'ADQ


La veille, un deuxième sondage SOM-La Presse en quelques semaines montrait l'ascension de l'Action démocratique du Québec (ADQ). Le parti de Mario Dumont devance le Parti libéral du Québec et le Parti québécois, obtenant 36 %, contre 28,9 % pour le PLQ et 23,2 % pour le PQ.


La domination de l'ADQ se confirme également chez les francophones, avec 42 % de la faveur populaire. Le PQ arrive deuxième avec 25,6 % alors que les libéraux ont reculé depuis la dernière enquête SOM et obtiennent 21,2 % d'appui des électeurs francophones.


Depuis la victoire de l'ADQ le 15 avril dernier lors de l'élection partielle dans Saguenay, les appuis à l'ADQ semblent s'accentuer. L'ADQ se présente comme la solution de remplacement pragmatique aux «deux vieux partis». Même le chef Mario Dumont devance maintenant avec 35,1 % Bernard Landry (22,8 %) et Jean Charest (27,7 %) comme le candidat le plus apte à occuper les fonctions de premier ministre.


Devant ce mouvement populaire, MM. Landry et Charest ont réservé leurs principales attaques à leur jeune adversaire au cours des dernières semaines.


David Levine, pour lequel le premier ministre Bernard Landry a eu beaucoup de difficulté à trouver une circonscription pour tenter d'entrer à l'Assemblée nationale, assure que les résultats de ce sondage ne l'inquiètent pas. Il souligne que la force du PQ a toujours été sur le terrain. Mais voilà, M. Levine est un candidat parachuté contrairement à Marie Grégoire, la candidate adéquiste qui a des racines en plein coeur de la circonscription de Berthier.


Tout au plus, M. Levine reconnaît-il l'importance de cette élection partielle pour la suite des choses. «Les résultats de ces élections vont avoir un impact important, je pense, pour changer l'atmosphère actuelle et permettre de continuer pendant douze mois», estime M. Levine.


Outre Berthier, les circonscriptions de Lac-Saint-Jean, Vimont et Joliette sont également en élection. Jusque-là, ces circonscriptions étaient détenues par des ministres péquistes. Avec le vent qui semble souffler en faveur de l'ADQ, il pourrait y avoir de véritables luttes à trois lors de ces élections.