Le PQ promet des millions pour les soins à domicile

Pauline Marois continue de dévoiler ses engagements électoraux en marge de l'élection partielle de lundi. De passage hier dans la circonscription de Bourget, aux côtés du candidat Maka Kotto, Mme Marois a promis d'investir 500 millions de dollars sur cinq ans dans les soins à domicile pour personnes âgées.

L'argent doit servir à accroître le soutien aux personnes âgées à domicile qui sont en perte d'autonomie à divers degrés et aux aidants naturels. Ce soutien pourra prendre la forme d'un ajout de personnel tant pour les soins à domicile que pour l'aide à domicile, d'une aide pour l'obtention de biens et de services, comme l'adaptation du domicile, les services de répit pour aidants et ainsi de suite.

Mme Marois a toutefois reconnu que le Parti québécois avait promis, à la fin des années 1990, d'investir massivement dans les soins à domicile avec l'argent économisé par les fermetures d'hôpitaux mais qu'il avait finalement réorienté cet argent dans l'atteinte du déficit zéro.

Elle assure, cependant, que le contexte est différent cette fois-ci, justement parce que l'équilibre budgétaire, aussi précaire soit-il, a été atteint. Elle assure que son parti sera en mesure de réaliser ces engagements s'il est porté au pouvoir.

Elle reproché aux libéraux de faire de l'esbroufe en annonçant des investissements d'apparence imposante mais étalés sur cinq ans dans le budget, et ce, malgré le fait que sa propre annonce est également répartie sur cinq ans.