Élection partielle dans Bourget - Le candidat adéquiste défend la politique familiale de son parti

La politique familiale défendue par l'Action démocratique du Québec ne cherche pas à ramener les femmes à la maison, s'est défendu hier Denis Mondor, candidat adéquiste pour l'élection partielle dans Bourget.

Partout dans la circonscription, on retrouve de grandes affiches faisant l'éloge de la proposition de l'ADQ de verser 100 $ par semaine aux familles qui n'envoient pas leurs enfants à la garderie. Critiquée par les adversaires, cette politique l'est également par la vice-présidente du parti, Sylvie Tremblay, qui vient de démissionner de ses fonctions. Denis Mondor a refusé d'aborder cette question délicate, mais il défend la politique familiale de l'ADQ, y voyant une façon de donner un élan démographique au Québec. Selon lui, il est faux de croire que cela encouragerait les femmes à rester à la maison.

«C'est tout à fait progressiste. C'est même d'avant-garde [...] de soutenir les gens qui choisissent d'avoir des enfants même s'il manque de places à 7 $ dans les garderies. Notre message est de soutenir ceux qui contribuent à l'évolution du Québec, c'est-à-dire de faire en sorte qu'il y ait plus d'enfants», a déclaré M. Mondor.

Denis Mondor avait convoqué la presse et une poignée de militants pour prendre des engagements concernant la Promenade Bellerive. Le candidat estime qu'il s'agit d'un élément de fierté pour la population du secteur et qu'il faut donc y porter plus d'attention qu'à l'heure actuelle. Il a déploré que les services d'animation dans le parc aient été considérablement réduits au cours des dernières années. Il a également critiqué les heures d'ouverture des infrastructures publiques, dont la responsabilité relève du niveau municipal et est donc entre les mains de son adversaire libérale, la mairesse de l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Lyn Thériault. S'il est élu le 12 mai prochain, Denis Mondor a promis de tout mettre en oeuvre pour rendre la Promenade Bellerive plus accessible et plus animée en améliorant notamment le service de navette fluviale qui relie ce parc aux îles de Boucherville, situées juste en face.