Recensement - Que des bonnes nouvelles, selon le gouvernement

Québec — Le gouvernement Charest ne voit que de bonnes nouvelles dans le dernier recensement de Statistique Canada, même s'il conclut à une baisse du poids démographique des francophones au pays.

La ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, retient surtout de l'exercice que le nombre d'allophones utilisant le français à la maison au Québec est en hausse depuis 2001. «Ce sont des statistiques très encourageantes», a-t-elle dit.

Elle fait remarquer que, désormais, 75 % des nouveaux arrivants font le choix de la langue officielle du Québec pour ce qui est de la langue parlée à la maison.

«Les choses vont très bien», a renchéri la ministre de l'Immigration, Yolande James.

Au Québec, le nombre de personnes ayant le français pour langue maternelle est à la baisse, à 79,6 %. De plus, la proportion de personnes de langue maternelle française est tombée sous le seuil de 50 % sur l'île de Montréal.

«Ces données-là nous inquiètent», a commenté pour sa part le porte-parole de l'opposition péquiste, Martin Lemay, qui se dit «abasourdi» par la réaction des deux ministres.

Selon lui, elles n'ont pas respecté leur obligation de «donner l'heure juste aux citoyens».