Invitation à un Nobel d'économie

Québec - La ministre d'État aux Relations internationales, Louise Beaudoin, a invité Joseph Stiglitz, lauréat du prix Nobel d'économie en 2001 et ancien conseiller de Bill Clinton, à venir au Québec en 2003 pour prononcer une conférence dans le cadre d'un événement qui reste à déterminer.

De passage à New York mardi, Mme Beaudoin a déjeuné avec M. Stiglitz, professeur d'économie à l'université Columbia et auteur de La Grande Désillusion, un ouvrage qui dénonce les diktats du Fonds monétaire international (FMI) et les partisans du tout-au-marché. Il s'agit d'une description de l'intérieur des interventions économiques du FMI, souvent désastreuses. Entre 1997 et 2000, M. Stiglitz oeuvrait comme économiste en chef de la Banque mondiale, l'institution soeur du FMI.

«Nous partageons les mêmes idées sur la mondialisation, a dit Mme Beaudoin. Oui à la mondialisation, mais une mondialisation maîtrisée et à visage humain.» Mme Beaudoin se définit comme une «altermondialiste», selon une expression de plus en plus utilisée en Europe, c'est-à-dire une partisane de l'autre mondialisation.

Devant M. Stiglitz, Mme Beaudoin a vanté les mérites de l'Observatoire de la mondialisation qui sera lancé au début de l'an prochain. La présence de M. Stiglitz au Québec pourraient être associée à une des premières activités publiques d'envergure de cet observatoire.

À Washington les jours précédents, Mme Beaudoin s'est adressée à des universitaires au Washington Center for Internships and Academic Seminar et à l'université Johns Hopkins, qui offre un programme d'études canadiennes. La ministre leur a parlé du Québec comme d'un «praticien de la mondialisation» qui défend cependant le droit des nations de protéger leurs programmes sociaux, leur système d'éducation et leur identité culturelle.

Le gouvernement du Québec appuie la proposition du président du Mexique, Vicente Fox, de créer un fonds de développement social pour les Amériques, comme les Européens l'ont fait pour intégrer les économies moins fortes du Portugal, de la Grèce et de l'Irlande au sein de l'Union européenne.