Les Verts proposent un réseau de tramways

Le chef du Parti vert du Québec, Scott McKay, a profité de sa présence hier à la promenade Bellerive, sur les berges du fleuve, pour promouvoir un projet de «ceinture verte» autour de l’île de Montréal.
Photo: Jacques Grenier Le chef du Parti vert du Québec, Scott McKay, a profité de sa présence hier à la promenade Bellerive, sur les berges du fleuve, pour promouvoir un projet de «ceinture verte» autour de l’île de Montréal.

Afin de s'attaquer concrètement au problème des gaz à effet de serre, le Parti vert du Québec a proposé hier d'investir plus de 15 milliards de dollars au cours des 20 prochaines années dans le transport en commun dans la grande région de Montréal.

Parmi les initiatives promises par les verts, le chef de ce parti, Scott McKay, a dit souhaiter que Montréal se dote d'un réseau de 200 kilomètres de tramways électriques, fabriqués par Bombardier, qui serait financé à même les revenus de postes de péage installés sur les ponts. Il a précisé que le tarif de ce péage serait établi à deux dollars, ce qui permettrait de recueillir une somme d'environ 500 millions de dollars par année. Les trois quarts de ce montant seraient investis dans le réseau du transport en commun, le reste devant servir à une baisse de taxe pour les résidents de l'île de Montréal.

M. Mckay a d'ailleurs rappelé que la question environnementale devait être une priorité dans la région montréalaise. «La situation du smog autour de la région métropolitaine est alarmante, tant en été qu'en hiver, et son influence néfaste sur les citoyens est prouvée. [...] Pour que ces questions soient prises au sérieux, il est essentiel qu'il y ait une voie verte à l'Assemblée nationale», a-t-il dit, ajoutant que «les crises environnementales nous touchent ici, dans notre quotidien. Les changements climatiques affectent toutes les facettes de notre vie et sont un danger réel pour la santé et la vie des Québécois».

En plus des engagements en transport en commun annoncés, le Parti vert a promis d'autres projets pour «améliorer la qualité de vie des Montréalais». Profitant de sa présence à la promenade Bellerive, sur les berges du fleuve, M. McKay a dit vouloir implanter un projet de «ceinture verte» autour de l'île, une initiative qui «redonnerait aux citoyens l'accès à leur fleuve». Cette réalisation serait notamment composée d'un réseau de mise en valeur des activités aquatiques et d'une ceinture verte de parcs riverains.

Par ailleurs, Scott McKay s'est dit déçu de ne pas avoir été invité à participer au débat télévisé des chefs de demain soir. Pour lui, «ce sera un triste jour pour la démocratie au Québec». Il a rappelé que les Québécois ont déjà vécu des débats à cinq, à l'époque de l'Union nationale et de l'arrivée de René Lévesque à la tête du Parti québécois, ce qui avait été une étape marquante pour la démocratie.

***

Avec la Presse canadienne
3 commentaires
  • Pierre-Yves Pau - Inscrit 12 mars 2007 03 h 29

    Un problème de réglé

    Bon, la première proposition intelligente de la campagne... c'est dit, ils ont mon vote. Mais je favoriserais le péage au centre-ville plutôt que sur les ponts, un peu comme à Londres, comme ça tout le monde paierait et même les résidents de l'ile de Montréal seraient fortement incités à prendre les transports en commun. Enfin, nobody's perfect...

  • Caroline Pilon - Abonnée 12 mars 2007 11 h 36

    Une proposition de "Projet Montréal"

    Récemment, Richard Bergeron, chef du parti municipal Projet Montréal a présenté un plan détaillé de ce que pourrait être une couverture de tramway à Montréal. L'idée est très intéressante mais nécessite des levées de fonds que les gouvernements en place refusent d'envisager tant la mise en place de péages par exemple, leur ferait perdre des voix dans les banlieux alors que les différentes circonscriptions de Montréal ont très peu de chances de changer de bord. Pendant ce temps, Montréal étouffe !

  • Yannick Simard - Inscrit 12 mars 2007 12 h 07

    De bien belles propositions, oui, mais...

    Je trouve que la proposition de Scott McKay du parti vert a quelque chose de très intéressant pour les habitants de la ville de Montréal. Néanmoins, toutes ces idées ont déjà été intégrées depuis belle lurette dans la plateforme d'un parti municipal qu'on peut lire en détails à cette adresse :

    http://www.projetmontreal.org/

    Qui plus est, leur cadre financier se tient. Peut-être que les verts s'en sont inspirés pour nous proposer aujourd'hui un réseau de tramway. Si les montréalais s'intéressaient un peu plus à la politique municipale et allaient voter en plus grand nombre lors de ces élections, peut-être qu'aujourd'hui la plupart de ces propositions seraient déjà en branle. Et notez que je m'inclus dans ce nombre de montréalais qui n'ont pas exercé leur devoir de citoyen, lors des dernières élections municipales, ce que je regrette amèrement, aujourd'hui.

    Néanmoins... peut-être devrais-je jeter un oeil attentif à la plateforme électorale des verts.