En bref - Besoin de temps

Réagissant au sondage Léger Marketing publié hier dans Le Devoir, et qui place les libéraux en tête des intentions de vote avec 37 %, suivis par le Parti québécois (28 %) et l'Action démocratique (24 %), le candidat péquiste dans Marie-Victorin, Bernard Drainville, a insisté sur le fait que la date du scrutin est encore loin.

«Je trouve qu'on fait une belle campagne et je trouve que ça ne se reflète pas dans les chiffres qu'on voit. Donnez-nous encore quelques jours, et je pense que ça va se refléter dans l'appui aux candidats et au chef [André Boisclair]. On est très bien sortis sur les frais de scolarité, même chose sur la négligence dans le dossier de la bactérie C. difficile et du mont Orford», a-t-il expliqué. Le chef de l'Action démocratique, Mario Dumont, a pour sa part dit ne pas vouloir se laisser distraire par les résultats des sondages en général, y compris celui publié hier et qui tend à confirmer l'appui croissant que la population lui donne. Rien ne saurait le détourner de son plan de match électoral: la présentation de vingt thèmes puis du cadre financier. «La seule chose qu'on peut faire, c'est déballer, morceau par morceau, notre offre politique», a-t-il expliqué.

À voir en vidéo