Caravane du gel - Le PLQ demande une enquête sur les dépenses des étudiants

Deux étudiants s’apprêtent à se lancer aux trousses des candidats favorables au dégel des droits de scolarité.
Photo: Jacques Nadeau Deux étudiants s’apprêtent à se lancer aux trousses des candidats favorables au dégel des droits de scolarité.

Le Directeur général des élections a reçu hier une demande du Parti libéral du Québec (PLQ) de vérifier si les dépenses qu'entendent faire deux organisations étudiantes relativement au dégel envisagé des droits de scolarité respectent bien la loi électorale du Québec et si elles ne devraient pas être imputées au Parti québécois.

Au bureau du Directeur général des élections, on indiquait hier après-midi que la question était à l'étude mais qu'il était difficile de savoir à quel moment une décision serait prise.

«Les dépenses de la Fédération étudiante collégiale du Québec [FECQ] et de la Fédération étudiante universitaire du Québec [FEUQ], qui ont dit qu'elles feraient la caravane, doivent être imputées au Parti québécois parce que ces dépenses favorisent un parti politique et combattent les politiques mises en avant par un parti politique», a pour sa part fait valoir le président du Parti libéral du Québec, Marc-André Blanchard..

«Pour ces deux raisons, elles doivent être comptabilisées. Les propositions mises en avant par les deux fédérations semblent s'apparenter à celles du Parti québécois», a poursuivi M. Blanchard.

«Nous sommes un parti qui propose la hausse des droits de scolarité. Les fédérations étudiantes combattent une idée que nous mettons en avant, leurs dépenses doivent être comptabilisées», a-t-il réitéré.

«Même chose avec les syndicats. Ils ne peuvent pas en campagne électorale faire des dépenses qui vont favoriser ou combattre un parti politique ou un autre. Des syndicats ont averti qu'ils interviendraient dans la campagne électorale. Nous avons porté cette affaire à l'attention du Directeur général des élections. C'est illégal», a-t-il également soutenu.

De son côté, l'organisatrice de la campagne électorale pour le PLQ, la députée Line Beauchamp, a suggéré dans un communiqué que les dépenses de la FECQ et de la FEUQ soient comptabilisées dans le camp du Parti québécois parce que celui-ci, «par opportunisme», s'est associé aux deux regroupements étudiants.

À voir en vidéo