En bref - Une erreur coûteuse

L'auteur et observateur de l'industrie pétrolière Frédéric Quintal demande aux partis politiques et plus particulièrement aux libéraux de profiter de la campagne électorale pour corriger l'erreur de 1,2 milliard de dollars issue du plan vert du gouvernement Charest.

En conférence de presse hier, M. Quintal a reproché au ministre des Ressources naturelles, Pierre Corbeil, de s'être carrément affaissé devant l'industrie pétrolière et d'avoir accepté de refiler la facture aux consommateurs. M. Quintal, auteur de Qui fait le plein?, un ouvrage très critique à l'endroit de l'industrie, rappelle que le gouvernement Charest avait promis de percevoir 200 millions par année des pétrolières pendant six ans, soit un total de 1,2 milliard, pour financer le plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Or il estime que le ministre Corbeil s'est fait complètement posséder par les représentants de l'industrie qui ont soutenu en commission parlementaire que cette somme se traduirait par un coût de 1,3 ¢ le litre alors que leurs profits n'étaient que de 1,24 ¢ le litre.

À voir en vidéo