Il faut arrêter le développement de la médecine semi-privée, dit une coalition

La médecine semi-privée est en train de devenir un business qui risque de limiter l'accès aux soins de santé couverts par l'assurance maladie du Québec. Ce mouvement doit être stoppé rapidement, estiment une brochette de personnalités du monde universitaire, des juristes, des chercheurs, des médecins et des leaders syndicaux.

C'est de plus en plus la capacité de payer des malades plutôt que l'urgence de leur état de santé qui est prise en considération, et ce, au vu et au su des gouvernements du Québec et d'Ottawa, ont dénoncé hier en conférence de presse des représentants de la coalition mise en place au cours des derniers jours. Si la situation n'est pas tout à fait nouvelle, elle vient de prendre une dimension insolite, comme le révélait Le Devoir il y a deux semaines.

Un complexe de santé a ouvert ses portes, se réclamant de la réforme mise en place par la loi 33. Or RocklandMD pousse encore plus loin la cohabitation entre le privé et le public en abritant à la fois une clinique privée dont les médecins ne participent pas au régime public ainsi qu'un bloc opératoire dont les médecins sont payés par l'État mais réclament aussi des frais accessoires importants aux patients.

Pratique interdite

Cette pratique mixte est interdite par la loi, a affirmé la coalition. Cette dernière a également rappelé les autres principes du système de santé, dont la prohibition de la surfacturation et de l'assurance privée, outre l'ouverture permise par la loi 33 (chirurgies de la hanche, du genou et des cataractes). «Il est inadmissible que des fonds publics servent à pratiquer un accès privilégié pour certains et à en exclure d'autres. Ceci est contraire à l'idée même d'un système financé par les impôts de tous les Québécois», a tranché la vice-doyenne de la faculté de droit de l'université McGill, Marie-Claude Prémont.

Il est rare de voir un tel regroupement et encore plus d'entendre des universitaires critiquer vertement le gouvernement. Mme Prémont a qualifié l'attitude du ministre de la Santé, Philippe Couillard, dans ce dossier de «démission honteuse». En disant que les patients devraient eux-mêmes se plaindre de la situation, M. Couillard n'assume pas sa responsabilité ministérielle, a-t-elle affirmé.

De l'improvisation

Après avoir banalisé la situation, le ministre s'est ravisé en début de semaine et a demandé à la Régie de l'assurance maladie du Québec de faire des vérifications. Mais cela ne suffit pas aux yeux de Mme Prémont et de ses collègues.

Pour le président de la FTQ, Henri Massé, «le ministre est dans l'improvisation totale sur fond de magouille». «Le gouvernement ne peut tolérer ça», croit le leader syndical, qui estime que le problème soulevé n'est plus à la marge.

Le Dr Simon Turcotte assure qu'un système à deux vitesses prend forme et ébranle le principe d'équité qui sous-tend le système de santé québécois. Pour Denise Boucher, vice-présidente de la CSN, il est clair qu'une «logique marchande est en train de s'installer».

François Béland, professeur d'administration de la santé à l'Université de Montréal, a soutenu sur le même ton qu'une intervention gouvernementale s'imposait afin d'empêcher ce qui s'apparente à du «resquillage». «Est-ce qu'on veut des médecins de centre d'achats?», a-t-il demandé.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Nouvelle infolettre

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.

1 commentaire
  • Maurice Monette - Inscrit 3 février 2007 15 h 06

    C'ets de la MAGOUILLE mise en EXERGUE lors de l'in$tauration du PRIVÉ en matière de LIBÉRALI$ATION du COMMERCE ...

    La décennie 90 a vue l'imposition insidieuse du PRIVÉ dans toutes les SPHÈRES d'activités de la population. Ainsi, TOUT est devenu matière à faire de l'argent puisque, cette "o$eille" est devenue le seul et unique but attribué aux incarnations des esprits / âmes dans une société humaine ou une autre.

    Mais, le HIC de cette impa$$e, c'est qu'ayant troquée sa FOI en nos INCARNATIONS successives sur cette TERRE d'ÉMERAUDE pour venir BONIFIER et/ou RECTIFIER nos MANIÈRES d'agir en $ociété Humaine $aine, pour une vi$ion trè$ matériali$te de notre présence ici-bas alors, le succès ne se me$ure plu$ qu'en terme de riche$$e$. Ainsi, il n'y a plus de $aine répartion de$ riche$$e$ du monde comme avant juin 89, où alors c'était les dirigeants des l'ÉGLISES CHRÉTIENNES qui voyaient à une $aine RÉPARTITION de cet argent dans le MONDE entier, aux COMMUNAUTÉS HUMAINES ayant FOI au PRINCIPE de la RÉincarnation. Cette $aine RÉPARTITION se faisait par la récolte de tou$ le$ montant$ excédant$ le million de dollar$ dans les gou$$et$ de$ croyant$(e$) et ensuite, une $aine et ju$te di$tribution de ce$ $urplu$ à tou$ le$ DIRIGEANT$(E$) de$ PAY$ de la PLANÈTE vivant$ $elon ce$ PRINCIPE$ ÉVOLUTIF$. Cette RÉCOLTE$ $e faisaient tou$ le$ quatre$ an$ et ainsi, la TERRE maintenait sa SALUBRITÉ pour supporter les différentes élucubrations de la gent humaine pour acquérir de NOUVELLES EXPÉRIENCE de VIE en COMMUNION avec leur$ PROCHE$ et moins proches...

    Mais, depuis que Karol Wojtyla alias Jean-Paul II a cédée cette $aine DI$TRIBUTION RÉGULIÈRE dan$ le MONDE aux dirigeants(es) politiques de la planète alors, la CUPIDITÉ $'e$t emparée de l'humanité et le$ Cla$$e$ Dominante$ Sont devenue$ exce$$ivement plu$ dominante$ et les pauvres sont devenues excessivement PLUS PAUVRES, devenant même de plus en PLUS MAJORITAIRES. Donc, est-ce ça favoriser l'ÉVOLUTION de la gent humaine...?

    Moi je ne crois pas! D'autant plus que notre TERRE d'ÉMERAUDE en est rendue aux derniers soubresauts avant de rendre l'ÂME. Alors, le COMMERCE DÉBRIDÉ pour simplement faire du LUCRE, ce sera LA CAUSE de l'EXTINCTION de l'ESPÈCE HUMAINE, si rien ne change dans sa façon de répartir les RICHE$$ES dans le MONDE. Alors, il n'en tient qu'aux COMMERÇANT$(E$) et autre$ gens$ $ur-pourvu$(e$) d'o$eille de GAÏA de changer leurs CONCEPTIONS de leurs RAISONS d'ÊTRE ICI-BAS et de retourner leur$ $urplu$ monétaire$ à des DIRIGEANTS(ES) RE$PON$ABLE$ de$ diver$ PAY$ DÉMOCRATIQUES de la PLANÈTE, afin qu'ils / elles redi$tribuent ce$ riche$$e$ de façon ju$te et équitable..., pour une nouvelle période ÉVOLUTIVE de quatre an$.

    Tout cela pour dire finalement que, le PRIVÉ c'est L'ANTITHÈSE de ce pourquoi NOUS sommes INCARNÉS(ES) ICI-BAS et il faudrait un "RETOUR ver$ le FUTUR ou RETOUR à no$ ancienne$ FAÇON$ de répartir l'argent dan$ le MONDE DÉMOCRATIQUE", pour espérer SURVIVRE à cet APOCALYP$E des derniers temps du millénaire précédent...