Le FRAPRU à moitié rassuré

Le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) est sorti à moitié rassuré d'une rencontre avec le ministre des Finances du Québec, Michel Audet, hier matin à Montréal.

L'organisme, qui milite en faveur du logement social, dit avoir obtenu l'assurance du ministre que les 187 millions de dollars que doit lui verser Ottawa pour le logement seront bel et bien consacrés au logement social.

Le FRAPRU a également constaté que le ministre Audet n'écarte pas l'idée de consentir de nouvelles sommes pour des HLM, des habitations à loyer modique. Le ministre n'a pas précisé, toutefois, si l'argent qui irait aux HLM servirait à restaurer l'actuel parc immobilier, qui en a bien besoin, ou s'il servirait à construire de nouvelles unités.

Toutefois, comme l'indique sa porte-parole Marie-Josée Corriveau, le FRAPRU n'a pas obtenu du ministre Audet l'engagement d'ajouter les 187 millions de dollars aux sommes déjà prévues pour le logement plutôt que de rembourser les sommes déjà dépensées par Québec à cet effet.

«On n'a pas eu de confirmation claire nette et précise là-dessus. Ce serait pour nous non seulement dommageable, mais aussi tout à fait condamnable, que le gouvernement provincial se serve de cet argent-là pour se rembourser et soustraire d'autant sa contribution annoncée dans les budgets antérieurs», a dit Mme Corriveau.