François Saillant représentera Québec solidaire dans Rosemont

Figure incontournable du milieu communautaire militant depuis 30 ans, François Saillant sera candidat du parti de gauche Québec solidaire dans la circonscription de Rosemont lors des prochaines élections générales.

Le coordonnateur du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) demeurera en fonction. Mais après l'investiture de mercredi, qui le confirmera dans son choix politique, M. Saillant ne fera plus de représentation politique et se retirera des dossiers provinciaux.

Il a choisit Rosemont puisqu'il y habite. Et même s'il reconnaît qu'il s'agit d'un «comté qui a des racines péquistes profondes», cela ne freine pas son élan, notamment parce qu'il s'agit d'un quartier majoritairement constitué de locataires. «Dans Rosemont, il est possible de faire un bon score. Il y a un espace pour Québec solidaire. C'est un comté que je connais, où j'ai des attaches et qui a des caractéristiques qui nous sont favorables», a-t-il expliqué au Devoir hier.

M. Saillant ne semble pas davantage affecté par le récent sondage CROP qui tend à montrer une diminution des appuis pour Québec solidaire. Il ne doute pas que le parti puisse se redresser. «Il faudra être plus présent sur les enjeux québécois», a-t-il fait valoir.

Or le conseil national de Québec solidaire, qui s'est ouvert hier soir à Magog, doit permettre aux militants de se prononcer entre autres sur «l'implication des forces canadiennes en Afghanistan», un dossier qui relève des compétences fédérales. Au cours de la fin de semaine, les militants auront également à discuter (à huis clos) d'organisation électorale dans la perspective d'un scrutin au cours des prochains mois. Quant à sa plate-forme électorale, Québec solidaire ne la présentera qu'à la fin de novembre.