De nouvelles prisons?

Roberval — Le ministre de la Sécurité publique du Québec, Jacques Dupuis, confie à la Société immobilière du Québec le mandat de réaliser des études préliminaires relatives à cinq projets d'infrastructures carcérales dans différentes régions du Québec dans le but ultime d'élaborer un programme de construction.

Parmi les priorités présentées par le ministre figure la construction d'un établissement de détention au Saguenay-Lac-Saint-Jean, puisque ceux de Chicoutimi et de Roberval sont les deux plus vieux établissements qui n'aient pas été rénovés de façon importante.

En Montégérie, le ministre constate que les établissement s de Salaberry-de-Valleyfield et de Sorel-Tracy sont désuets. Il y aura donc analyse de la construction d'un établissement de détention de 300 places en Montérégie et la fermeture des deux établissements actuels.

Quant à l'établissement de détention d'Amos, en Abitibi-Témiscamingue, il a été conçu pour accueillir une trentaine de personnes, mais le nombre réel a augmenté de près de 300 %. Le projet consiste à analyser l'agrandissement de l'établissement.

À Sept-Îles, presque tous les espaces actuels sont insuffisants ou déficients et ne permettent pas la réinsertion sociale. Le ministre songe donc à un établissement de 55 places et envisage de redonner aux installations actuelles leur vocation de quartier cellulaire.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.