Les syndiqués s'opposent à l'étalement du paiement de l'équité

Les organisations syndicales s'opposent à la demande du gouvernement du Québec d'étaler sur sept ans plutôt que quatre le paiement de l'équité salariale.

La CSN, la CSQ et la CSD, entre autres centrales, ont fait connaître leurs positions respectives par lettre auprès de la Commission sur l'équité salariale. À leurs yeux, la situation financière du Québec n'est pas mise en péril par les ajustements salariaux prévus dans le cadre de l'équité. Or, la Loi sur l'équité salariale prévoit qu'un employeur puisse obtenir une prolongation de trois ans maximum s'il démontre son incapacité à payer dans les délais prévus.

«Les informations financières que nous possédons, de même que des déclarations récentes du gouvernement, nous empêchent de conclure que le gouvernement du Québec, le plus grand employeur de main-d'oeuvre féminine au Québec, est dans une situation financière qui ne lui permet pas de se soumettre aux obligations de la loi», ont affirmé hier par voie de communiqué la CSQ et la CSD.

Du côté de la CSN, on souligne que la consultation menée par la Commission n'autorise que des commentaires généraux, puisque la demande du gouvernement et les arguments invoqués demeurent confidentiels. Chose certaine, il est hors de question pour la CSN de contester la décision à venir de la Commission, puisque cela stopperait le processus, reportant à plus tard le moment où les employées bénéficieraient enfin d'un règlement.

Si la Commission devait donner raison au gouvernement, les employées recevront les sommes dues depuis novembre 2001 (plus les intérêts) et les autres paiements jusqu'en novembre 2008.

Au cabinet de la présidente du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget, on rappelle que l'état des finances publiques ainsi que l'obligation législative pour le gouvernement d'atteindre l'équilibre budgétaire constituent la base de la demande d'étalement.

La Commission de l'équité salariale entend trancher la question d'ici la fin de l'automne.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.