En bref - Entente acceptée

Québec — Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont accepté à 62 % l'entente de principe conclue avec le gouvernement.

Ils ont également approuvé une proposition relative à leur régime de retraite dans une proportion de 90 %. L'entente sur le contrat de travail est rétroactive à janvier 2003 et comporte deux années de gel des salaires, soit 2004 et 2005, et des augmentations de 2 % par an pour les autres années du contrat, qui sera en vigueur jusqu'au 31 mars 2010. Pour le porte-parole de l'Association des policières et des policiers provinciaux du Québec, Jean-Guy Dagenais, l'entente est malgré tout satisfaisante compte tenu de ce qui a été obtenu par les autres employés de l'État. «Ce n'est pas le Pérou, mais dans le contexte actuel on est satisfaits. Et d'ailleurs, on a recommandé l'entente à nos membres, qui l'ont acceptée majoritairement», a indiqué M. Dagenais hier.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.