Lutte contre les gaz à effet de serre - Steven Guilbault veut vendre le plan Charest

Le directeur de Greenpeace Québec, Steven Guilbault, estime que le plan du gouvernement de Jean Charest en matière de lutte contre les gaz à effet de serre (GES) est excellent.

C'est pourquoi il a amorcé des pourparlers avec le cabinet du ministre du Développement durable et de l'Environnement, Claude Béchard, en vue d'effectuer une tournée pancanadienne en compagnie du réputé écologiste canadien David Suzuki, afin de vendre le plan du gouvernement du Québec aux autres provinces.

M. Guilbault ne cache pas que cette mission servira à faire contrepoids au futur plan Harper, annoncé pour cet automne, qui s'apparentera plus selon lui à un exercice de relations publiques qu'à un réel plan d'action de lutte contre les GES.

«Nous, on va travailler très fort, d'ici aux prochaines élections fédérales, pour sensibiliser la population canadienne aux mensonges, aux demi-vérités du gouvernement Harper sur la question du protocole de Kyoto et des changements climatiques», a déclaré hier M. Guilbault.

Le plan de Québec comporte notamment des investissements, la modernisation du code du bâtiment et une redevance sur les produits pétroliers pour le financement de programmes de transport en commun.

Selon le porte-parole de Greenpeace Québec, ce plan «ne distribue pas les milliards à gauche et à droite», mais donne plutôt les outils nécessaires à l'atteinte des objectifs du protocole de Kyoto.

M. Guilbault est d'avis que cette tournée permettra de sensibiliser différents auditoires, dont les élus des provinces canadiennes, le monde des affaires et la société civile.