Énergie éolienne : Québec ne changera pas son approche

Québec — Québec n'a pas l'intention de céder à la panique et de modifier son approche dans le développement de l'énergie éolienne, même si certains projets font l'objet d'une levée de boucliers.

Le ministre des Ressources naturelles, Pierre Corbeil, nie que les éoliennes soient implantées dans l'anarchie et déplore une certaine désinformation à ce sujet.

Alors que des citoyens craignent les impacts négatifs d'éventuelles éoliennes dans leur secteur, le ministre assure que le développement de cette filière fait consensus et qu'il est mené de façon encadré.

Il affirme qu'Hydro-Québec doit tenir compte de l'acceptabilité sociale et environnementale d'une initiative avant de l'approuver.

Selon M. Corbeil, il est donc faux de croire qu'un promoteur peut s'installer n'importe où, sans entente avec la communauté, pour développer un projet.

Le ministre ajoute que le gouvernement s'est déjà doté d'une stratégie d'implantation sur les terres publiques et d'un cadre de référence pour les projets sur des terres privées.

Des craintes

M. Corbeil précise aussi qu'une éolienne génère 33 décibels, niant qu'elle puisse émettre un bruit qui se compare au moteur d'un avion.

Il réagit aux craintes exprimées par des élus locaux et des citoyens de l'ouest de Montréal, qui s'opposent à un projet de parc éolien qui desservirait les municipalités de Sainte-Marthe, Sainte-Justine-de-Newton et Saint-Polycarpe.

En Estrie, la MRC de Brome-Missisquoi a aussi adopté une résolution empêchant la construction d'éoliennes, afin de préserver ses paysages.

Le premier appel d'offres de 1000 mégawatts du gouvernement Charest permettra la concrétisation de huit projets en Gaspésie, dont le premier parc sera complètement installé plus tard en 2006.

Québec a depuis lancé un deuxième appel d'offres de 2000 mégawatts, suscitant plusieurs projets qui seront soumis pour approbation. Ceux qui seront retenus verront le jour entre 2009 et 2013.

Les éoliennes déjà installées au Québec génèrent une centaine de mégawatts, à Cap-Chat, Matane, ainsi qu'à Murdochville.

LE COURRIER DE LA COLLINE

Chaque jeudi, l'équipe du Devoir à Québec résume l'essentiel de la semaine parlementaire. Retrouvez aussi la note de Michel David, notre chroniqueur politique. Inscrivez-vous, c'est gratuit!


En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir les communications du Devoir par courriel.