Montréal annonce des mesures de sécurisation pour les piétons dans 13 arrondissements

Une traverse pour piétons sur la rue Saint-Denis entre Mont-Royal et Marianne, à Montréal.
Valérian Mazataud Archives Le Devoir Une traverse pour piétons sur la rue Saint-Denis entre Mont-Royal et Marianne, à Montréal.

La Ville de Montréal annonce mardi qu’au cours de l’année 2023, les environs de 50 établissements fréquentés par les enfants, dont des écoles et des garderies ainsi que deux parcs, seront sécurisés.

Une deuxième initiative sera annoncée plus tard dans l’année, cette fois pour sécuriser les abords des lieux fréquentés par les personnes aînées.

La Ville de Montréal précise que 42 projets ont été retenus dans 13 arrondissements. Le Programme de sécurisation aux abords des écoles (PSAÉ) fera en sorte que plus de 15 000 élèves seront plus en sécurité lors de leurs déplacements aux abords de leur école, selon la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Dans l’annonce de mardi, la mairesse Plante signale que la Ville a doublé son budget dédié à la sécurisation des déplacements.

Les interventions du PSAÉ comprennent notamment des saillies de trottoirs, des dos d’âne, des intersections surélevées, des passages piétons à mi-îlot et d’autres surélevés, des refuges pour piétons, des réalignements d’intersections, des modifications à la signalisation de même que l’ajout d’afficheurs de vitesse et de feux de circulation.

L’annonce de la Ville survient environ un mois après qu’une fillette de sept ans a été happée mortellement par un véhicule sur la rue Parthenais, dans le quartier Sainte-Marie. Le conducteur du véhicule ne s’est pas arrêté ; il s’est rapporté à la police quelques heures plus tard et a été remis en liberté provisoire en attendant la suite des procédures criminelles entamées contre lui.