Le SRB Pie-IX sera mis en service le 7 novembre

À terme, le SRB Pie-IX, qui desservira Laval et traversera quatre arrondissements montréalais, comportera 38 abris qui seront accessibles aux personnes ayant des limitations fonctionnelles. Des feux piétons à décompte numérique permettront aux usagers de s’y rendre en sécurité.
Jimmy Hamelin À terme, le SRB Pie-IX, qui desservira Laval et traversera quatre arrondissements montréalais, comportera 38 abris qui seront accessibles aux personnes ayant des limitations fonctionnelles. Des feux piétons à décompte numérique permettront aux usagers de s’y rendre en sécurité.

Treize ans après l’annonce du projet, le service rapide par bus (SRB) Pie-IX entrera en service de façon graduelle à compter du 7 novembre prochain, a annoncé la Société de transport de Montréal (STM) mardi.

Le nouveau service d’autobus reliera le boulevard Saint-Martin, à Laval, à l’avenue Pierre-De Coubertin, à Montréal. Les autobus devront cependant emprunter des détours à deux endroits le long du boulevard Pie-IX en raison de chantiers, soit dans le secteur de la rue Jean-Talon, où un tunnel piétonnier est toujours en construction, et dans le secteur du pont Pie-IX, dont la réfection se poursuit jusqu’en 2023.

La ligne 439 Express Pie-IX deviendra la ligne principale, et les abribus sont localisés au centre des voies. Cette ligne comportera trois trajets distincts en fonction de la destination choisie, soit Lacordaire/Henri-Bourassa, Carrefour Henri-Bourassa/Pie-IX et Laval. « La destination va être bien indiquée quand on monte dans l’autobus », précise Justine Lord-Dufour, porte-parole de la STM.

Comme les autobus circuleront sur des voies réservées, ils ne seront pas ralentis par la circulation automobile. Quant à la 139 Pie-IX, sa fréquence de passage sera revue à la baisse puisque le circuit sera principalement destiné aux déplacements de proximité. Ses arrêts seront situés en bordure de rue.

À terme, le SRB Pie-IX, qui desservira Laval et traversera quatre arrondissements montréalais, comportera 38 abris qui seront accessibles aux personnes ayant des limitations fonctionnelles. Des feux pour piétons à décompte numérique permettront aux usagers de s’y rendre en sécurité, précise la STM.

Annoncé en décembre 2009 sous l’administration du maire Gérald Tremblay, le SRB Pie-IX devait initialement être mis en service en 2013. Le projet a cependant subi plusieurs retards. Au fil des ans, différents scénarios d’électrification ont été étudiés, dont le recours à des trolleybus, mais cette option a finalement été écartée en raison des coûts jugés excessifs et de l’impact des poteaux et des fils aériens dans le paysage urbain. Les travaux ont finalement débuté en 2019.

Vent de renouveau à Montréal-Nord

Dans Montréal-Nord, la fin du chantier et le retrait des cônes orange sur le boulevard Pie-IX sont accueillis avec soulagement. « Des travaux d’une aussi longue durée ont été difficiles pour notre artère », souligne la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black. Contrairement aux autres tronçons du boulevard Pie-IX dotés du SRB, celui de Montréal-Nord a une vocation commerciale et représente « une colonne vertébrale économique » pour le quartier, dit-elle.

Mais l’arrivée du SRB sera très bénéfique, croit Mme Black. « Ça va nous rapprocher beaucoup des lignes de métro et nous donner une plus grande souplesse pour circuler dans Montréal. » L’arrondissement a d’ailleurs profité du chantier pour mettre la touche finale au Plan particulier d’urbanisme Pie-IX, qui va encadrer la revitalisation de ce secteur. « Il y a des terrains libres et de grands stationnements, dont celui du centre commercial Forest », rappelle l’élue, qui souhaite que le secteur désigné comme un TOD (transit-oriented development) se densifie dans les prochaines années.

Directeur général de la Corporation de développement économique communautaire de Montréal-Nord, Jean-François Gosselin reconnaît que le chantier, combiné à la pandémie de COVID-19, a fait mal à l’économie locale. Mais ce nouveau chapitre qui commence pour ce secteur de la ville suscite l’enthousiasme. « Il y a un réel effort pour verdir le boulevard, autant dans la finition des travaux du SRB que dans certains aménagements de l’arrondissement. Ça risque de rendre l’expérience des piétons beaucoup plus intéressante qu’elle l’est actuellement. »

La mobilité est donc au coeur de la relance de Montréal-Nord, qui s’est aussi fait promettre un projet de transport structurant (auparavant connu sous le nom de REM de l’Est). Montréal-Nord risque-t-il de s’embourgeoiser ? Pas pour l’instant, dit Christine Black, tout en promettant de demeurer vigilante : « On veut s’assurer de garder notre monde. »

À voir en vidéo