Des premiers logements abordables sur le site de l’ancien hippodrome en 2025

La Ville entend vendre le lot à un prix inférieur à la valeur marchande.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La Ville entend vendre le lot à un prix inférieur à la valeur marchande.

Montréal s’apprête à lancer un appel à projets pour la construction de logements abordables sur un premier terrain du site de l’ancien hippodrome de Montréal, dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Cette transaction permettra à un peu plus de 200 logements de voir le jour dans l’est du site en 2025.

Selon le responsable de l’habitation au comité exécutif, Benoit Dorais, Montréal avait jusqu’à octobre 2023 pour vendre une première parcelle, faute de quoi le gouvernement se réservait le droit de reprendre possession du site. Il estime que l’appel à projets permettra à la Ville de respecter l’entente conclue en 2017 avec Québec.

En 2019, la mairesse Valérie Plante avait annoncé l’intention de son administration de développer le site de 46 hectares de l’ancien hippodrome afin que celui-ci accueille 6000 logements, dont au moins 20 % de logements sociaux et 20 % de logements abordables, ainsi que des logements familiaux. La Ville compte développer un écoquartier carboneutre, ce qui signifie que les bâtiments qui y seront construits devront respecter des critères de certification écologique et devront être performants en matière d’économie d’énergie.

Un projet « expérimental »

Le premier lot qui sera cédé est situé dans l’est du site Namur-Hippodrome, où les infrastructures souterraines sont déjà présentes, ce qui n’est pas le cas pour le reste du site. Un appel à projets formel comprenant un cahier des charges sera lancé à la fin de septembre, et les organismes sans but lucratif actifs dans le domaine de l’Habitation seront invités à soumettre leur proposition.

La Ville entend vendre le lot à un prix inférieur à la valeur marchande. Benoit Dorais considère l’attribution de ce premier terrain comme « expérimentale » dans la foulée du chantier lancé en juin visant à accélérer la construction de logements abordables à Montréal. « Ce genre de projet pourrait voir le jour ailleurs, peut-être le long de la ligne bleue ou dans l’Est », a-t-il dit. La construction de ces premiers logements sur le site Namur-Hippodrome est prévue pour 2025.

Quant au plan d’aménagement du vaste secteur Namur-Hippodrome, qui couvre une superficie de 95 hectares comprenant l’ancien hippodrome, il devrait être prêt pour 2024.

À la suite d’une consultation menée en 2019, l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) avait prévenu l’administration qu’il lui faudrait s’attaquer aux problèmes de congestion automobile qui risquent de s’aggraver dans le secteur avec l’arrivée de nouveaux résidents.

Le responsable de l’urbanisme au comité exécutif, Robert Beaudry, a précisé que le projet de raccordement du boulevard Cavendish suivait son cours et qu’il fera l’objet d’un examen par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) en 2024. L’élu a cependant précisé que le premier lot qui sera développé ne sera pas dépendant de la réalisation du lien routier compte tenu de sa proximité avec la station de métro Namur.

À voir en vidéo