Accès gratuit dans sept stations de métro du centre-ville cet été

Critiquée pour avoir annoncé la gratuité du stationnement de rue les fins de semaine de l’été au centre-ville, l’administration de Valérie Plante a changé son fusil d’épaule. Elle propose désormais de rendre gratuit l’accès au métro dans sept stations situées près des attraits touristiques du centre-ville.

Le mois dernier, alors qu’elle donnait le coup d’envoi des événements culturels de l’été, Valérie Plante avait fait savoir que le stationnement gratuit sur rue serait de retour au centre-ville pour l’été. « Décision à courte vue de l’administration montréalaise », avait alors commenté Marc-André Viau, directeur des relations gouvernementales d’Équiterre.

Jeudi, l’administration a fait savoir qu’elle avait changé de stratégie et qu’elle préférait désormais encourager les touristes et les Montréalais à prendre les transports collectifs, qui ont beaucoup souffert de la pandémie. « Après analyse et en concertation avec les partenaires du centre-ville, la Ville de Montréal a révisé sa mesure sur le stationnement gratuit afin d’opter pour des mesures plus structurantes, en cohérence avec ses valeurs environnementales », a indiqué la Ville dans son communiqué.

Les fins de semaine

 

Elle a annoncé que l’accès au métro serait gratuit les fins de semaine à partir de sept stations du centre-ville, soit Saint-Laurent, Place-des-Arts, McGill, Peel, Champ-de-Mars, Place-d’Armes et Berri-UQAM. La gratuité ne s’appliquera pas lorsque les voyageurs accéderont au métro par d’autres stations du réseau.

Cette mesure, dont le coût est estimé à deux millions de dollars, entrera en vigueur le vendredi 24 juin. Comme il s’agit d’un jour férié, la gratuité s’appliquera à l’ouverture du métro à 5 h 30, en cette journée de la fête nationale. Pour les fins de semaine de l’été qui ne comportent pas de jour férié, l’accès sera gratuit à compter du samedi matin, jusqu’à la fermeture du métro le dimanche soir.

Marc-André Viau est d’avis que la Ville a pris la bonne décision en renonçant au stationnement gratuit. « L’attractivité du centre-ville ne dépend pas du coût du stationnement sur rue, mais bien de l’expérience piétonne d’une rue Sainte-Catherine, de ses places publiques nouvellement refaites, ainsi que de l’offre culturelle et commerciale. »

Pour rendre le centre-ville plus attrayant pour les touristes, l’Escouade mobilité entend pour sa part procéder à une campagne éclair visant à retirer du paysage urbain le plus grand nombre de cônes orange, de panneaux et de clôtures excédentaires possible.

De son côté, l’arrondissement de Ville-Marie compte investir un montant de 1,7 million de dollars supplémentaires pour améliorer la propreté au centre-ville. Cette somme permettra notamment d’augmenter de plus de 50 % le nombre de poubelles dans le secteur.

À voir en vidéo