Éric Alan Caldwell nommé à la présidence de la STM

En nommant Éric Alan Caldwell (sur la photo) à la présidence de la STM, Valérie Plante renoue avec la tradition qui avait cours avant 2009, voulant que ce poste soit occupé par un élu.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir En nommant Éric Alan Caldwell (sur la photo) à la présidence de la STM, Valérie Plante renoue avec la tradition qui avait cours avant 2009, voulant que ce poste soit occupé par un élu.

Valérie Plante a dévoilé mercredi la composition de son comité exécutif, qui sera majoritairement féminin et plus représentatif de la diversité culturelle de la métropole. La mairesse a profité de l’occasion pour nommer le conseiller d’Hochelaga, Éric Alan Caldwell, à la présidence de la Société de transport de Montréal (STM) afin de prendre le relais de Philippe Schnobb, qui avait déjà annoncé son départ.

Comme annoncé en campagne électorale, c’est Dominique Ollivier qui présidera le comité exécutif composé de 14 personnes. Mme Ollivier sera également responsable des finances, des ressources humaines et de la langue française. Dès jeudi matin, elle dirigera sa première réunion.

Son prédécesseur à ce poste, Benoit Dorais, occupera les fonctions de vice-président et gérera les dossiers d’habitation, de stratégie immobilière et d’affaires juridiques. D’autres élus sont de retour au sein du comité exécutif, dont Luc Rabouin, qui conservera ses responsabilités au développement économique et commercial, et Robert Beaudry, qui prendra en main les dossiers d’urbanisme et les grands parcs.

Nouveaux venus

Le comité exécutif comptera plusieurs nouveaux visages. Ainsi, le conseiller dans l’arrondissement du Sud-Ouest, Alain Vaillancourt, pilotera le délicat dossier de la sécurité publique dans un contexte difficile alors que les événements violents se sont intensifiés au cours des derniers mois. Deux mairesses, soit Maja Vodanovic, de Lachine, et Marie-Andrée Mauger, de Verdun, se joignent au groupe, tout comme les nouvelles élues Ericka Alneus et Josefina Blanco.

En nommant Éric Alan Caldwell à la présidence de la STM, Valérie Plante renoue avec la tradition qui avait cours avant 2009, voulant que ce poste soit occupé par un élu. Rappelons qu’en 2009, le maire Gérald Tremblay avait rompu avec cette tradition et avait reconduit Michel Labrecque à ce poste, malgré la défaite électorale de celui-ci. « On veut que les priorités de la STM soient reflétées au sein du comité exécutif », a expliqué la mairesse Plante. Pour justifier sa décision, elle a évoqué plusieurs dossiers de transport que son administration juge prioritaires, comme ceux de la ligne bleue du métro et du Réseau express métropolitain (REM) de l’Est, ainsi que les défis de financement auxquels est confrontée la STM.

Trois conseillères associées se joindront au comité exécutif, soit Alia Hassan-Cournol (réconciliation avec les peuples autochtones), Marianne Giguère (transports actifs) et Despina Sourias (condition féminine, diversité, jeunesse et personnes aînées).

C’est Alex Norris qui prendra la relève de François Limoges au poste de leader de la majorité. L’identité de la personne qui agira comme président du conseil municipal sera dévoilée jeudi.

Victoire confirmée pour Gracia Kasoki Katahwa

Valérie Plante a indiqué que d’autres élus pourraient s’ajouter au comité exécutif une fois que les dépouillements judiciaires seront terminés. Pendant son point de presse, l’élection de Gracia Kasoki Katahwa a d’ailleurs été confirmée à la mairie de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. L’élection de la mairesse de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Caroline Bourgeois, qui pilotait auparavant le dossier de la sécurité publique au comité exécutif, fait toujours l’objet d’un recomptage. « On attend les résultats, mais ça pourrait avoir un impact sur le comité exécutif », a soutenu Mme Plante.

Parmi les absents figure Laurence Lavigne Lalonde, qui pilotait le dossier de la transition écologique lors du mandat précédent. Mme Plante a laissé entendre que Mme Lavigne Lalonde aura déjà fort à faire avec ses nouvelles fonctions de mairesse de l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension.

Contrairement à 2017, Valérie Plante n’a pas jugé bon d’inviter des membres du parti d’opposition au comité exécutif. « M. Salem, le chef de l’opposition, nous a tendu la main pour travailler beaucoup plus en collégialité au conseil municipal, ce dont je me réjouis », a-t-elle dit.

Le chef de l’opposition, Aref Salem, a salué la présence d’une majorité de femmes et de plusieurs élus issus de la diversité au sein du comité exécutif. « Nous félicitons d’ailleurs Dominique Ollivier, première femme noire à assurer la présidence. Notre équipe réitère sa volonté de collaborer afin de faire avancer les dossiers municipaux », a-t-il indiqué par courriel.

Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Tel qu’annoncé en campagne électorale, c’est Dominique Ollivier (au premier plan, à gauche) qui présidera le comité exécutif de la Ville de Montréal, a confirmé la mairesse Valérie Plante.

La composition du comité exécutif :

● Valérie Plante, mairesse, responsable des relations internationales, de la réconciliation avec les peuples autochtones, de la relance du centre-ville et du développement économique international ;

 

● Dominique Ollivier, présidente du comité exécutif, responsable des finances, des ressources humaines, des relations gouvernementales, de la lutte au racisme et aux discriminations systémiques et de la langue française ;

 

● Benoit Dorais, vice-président du comité exécutif, responsable de l’habitation, de la stratégie immobilière et des affaires juridiques ;

 

● Ericka Alneus, responsable de la culture et du patrimoine ;

 

● Robert Beaudry, responsable de l’urbanisme, de la participation citoyenne et de la démocratie, ainsi que des grands parcs, du mont Royal, des sports et des loisirs, d’Espace pour la vie et du parc Jean-Drapeau ;

 

● Josefina Blanco, responsable de la diversité, de l’inclusion sociale, de l’itinérance et de l’accessibilité universelle ;

 

● Éric Alan Caldwell, président du conseil d’administration de la STM ;

 

● Marie-Andrée Mauger, responsable de la transition écologique et de l’environnement ;

 

● Sophie Mauzerolle, responsable du transport et de la mobilité ;

 

● Magda Popeanu, responsable de la performance organisationnelle ;

 

● Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial, du savoir, de l’innovation et du design ;

 

● Émilie Thuillier, responsable des infrastructures, des immeubles et du maintien des actifs ;

 

● Alain Vaillancourt, responsable de la sécurité publique ;

 

● Maja Vodanovic, responsable de la concertation avec les arrondissements et de l’eau.

 

Des conseillères associées participeront aussi aux travaux du comité exécutif :

 

● Alia Hassan-Cournol, conseillère associée à la mairesse et à la réconciliation avec les peuples autochtones ;

 

● Marianne Giguère, conseillère associée aux transports actifs ;

 

● Despina Sourias, conseillère associée à la condition féminine, à la diversité, à la jeunesse et aux personnes aînées.

La composition du comité exécutif

● Valérie Plante, mairesse, responsable des relations internationales, de la réconciliation avec les peuples autochtones, de la relance du centre-ville et du développement économique international ;

 

● Dominique Ollivier, présidente du comité exécutif, responsable des finances, des ressources humaines, des relations gouvernementales, de la lutte contre le racisme et les discriminations systémiques, et de la langue française ;

 

● Benoit Dorais, vice-président du comité exécutif, responsable de l’habitation, de la stratégie immobilière et des affaires juridiques ;

 

● Ericka Alneus, responsable de la culture et du patrimoine ;

 

● Robert Beaudry, responsable de l’urbanisme, de la participation citoyenne et de la démocratie, ainsi que des grands parcs, du mont Royal, des sports et des loisirs, d’Espace pour la vie et du parc Jean-Drapeau ;

 

● Josefina Blanco, responsable de la diversité, de l’inclusion sociale, de l’itinérance et de l’accessibilité universelle ;

 

● Éric Alan Caldwell, président du conseil d’administration de la STM ;

 

● Marie-Andrée Mauger, responsable de la transition écologique et de l’environnement ;

 

● Sophie Mauzerolle, responsable du transport et de la mobilité ;

 

● Magda Popeanu, responsable de la performance organisationnelle ;

 

● Luc Rabouin, responsable du développement économique et commercial, du savoir, de l’innovation et du design ;

 

● Émilie Thuillier, responsable des infrastructures, des immeubles et du maintien des actifs ;

 

● Alain Vaillancourt, responsable de la sécurité publique ;

 

● Maja Vodanovic, responsable de la concertation avec les arrondissements et de l’eau.

 

Des conseillères associées participeront aussi aux travaux du comité exécutif :

 

● Alia Hassan-Cournol, conseillère associée à la mairesse et à la réconciliation avec les peuples autochtones ;

 

● Marianne Giguère, conseillère associée aux transports actifs ;

 

● Despina Sourias, conseillère associée à la condition féminine, à la diversité, à la jeunesse et aux personnes aînées.



À voir en vidéo