Ensemble Montréal demande quatre dépouillements judiciaires

Gracia Kasoki Katahwa avait causé la surprise en l’emportant contre Lionel Perez à la mairie de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce grâce à une avance de 212 votes.
Photo: Anne-Marie Provost Le Devoir Gracia Kasoki Katahwa avait causé la surprise en l’emportant contre Lionel Perez à la mairie de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce grâce à une avance de 212 votes.

C’est au tour d’Ensemble Montréal de demander un dépouillement judiciaire dans des arrondissements aux résultats serrés à la suite des élections municipales, en invoquant des « erreurs lors du dépouillement ».

Le parti a officiellement demandé lundi après-midi à ce qu’il y ait recomptage pour les mairies d’arrondissements de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles. Les districts de La Pointe-aux-Prairies et Loyola sont également contestés.

« Ensemble Montréal a des motifs raisonnables de croire que des erreurs ont été commises lors du dépouillement de certains bureaux de vote lors des élections municipales », a déclaré par voie de communiqué le directeur général, Sébastien Lachaine.

Gracia Kasoki Katahwa avait causé la surprise en l’emportant contre Lionel Perez à la mairie de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce grâce à une avance de 212 votes. La mairesse sortante de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, Caroline Bourgeois, a de son côté conservé son siège par 303 voix.

Projet Montréal avait de son côté annoncé jeudi dernier avoir déposé deux demandes introductives d’instance pour obtenir un recomptage juridique pour la mairie d’Outremont ainsi que pour le poste de conseiller du district de Tétreaultville, dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

À voir en vidéo