Une promenade riveraine au bord du fleuve Saint-Laurent en 2027, promet Valérie Plante

Mme Plante annoncé en conférence de presse que la Ville investira 10 millions de dollars pour créer ce parc riverain d’environ 2 km.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Mme Plante annoncé en conférence de presse que la Ville investira 10 millions de dollars pour créer ce parc riverain d’environ 2 km.

La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, souhaite faciliter l’accès au fleuve aux résidents du Sud-Ouest en profitant du réaménagement planifié de l’autoroute Bonaventure en boulevard urbain pour créer, d’ici 2027, une promenade riveraine qui comprendra notamment des liens cyclables et piétonniers verdis.

L’aménagement d’une telle promenade est déjà dans les plans de la société des Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée dans le cadre du réaménagement de l’autoroute Bonaventure, pour lequel le gouvernement fédéral entend investir environ 30 millions de dollars.

Mme Plante a toutefois annoncé en conférence de presse dans une distillerie de Pointe-Saint-Charles que la Ville investira 10 millions de dollars pour créer ce parc riverain d’environ 2 km. Celui-ci serait aménagé au terme de la conversion de l’autoroute Bonaventure, en fin de vie, en boulevard urbain muni de traverses piétonnes et de feux de circulation, à l’image du boulevard Robert-Bourassa, au centre-ville.

Photo: Gracieuseté

« C’est sous notre leadership et parce qu’on a travaillé avec la Société des ponts qu’on arrive avec un projet qui est vraiment structurant », a affirmé Mme Plante. Cette dernière souhaite d’ailleurs s’inspirer de la promenade Samuel-De Champlain, à Québec, pour réaliser cette promenade. « Mais bien sûr, elle sera à la sauce montréalaise », a-t-elle lancé, souriante.

Pas avant 2027

 

Selon Projet Montréal, qui devra toutefois consulter la population au préalable avant d’aller de l’avant avec ce projet, cette promenade riveraine devrait entre autres comprendre une piste cyclable, un sentier pédestre et du mobilier urbain. Des belvédères seraient aussi aménagés pour donner accès à des points de vue panoramiques sur le fleuve Saint-Laurent, tandis que la Ville entend créer de nouveaux accès routiers à cette future promenade riveraine. « Les Montréalais veulent saisir toutes les occasions de se rapprocher du fleuve », a fait valoir Mme Plante.

« Évidemment, ce qu’on vous présente aujourd’hui, ça s’inscrit dans un potentiel de développement immense dans le secteur », a-t-elle renchéri. La revitalisation du secteur Bridge-Bonaventure a d’ailleurs fait l’objet d’un imposant rapport de l’Office de consultation publique de Montréal, l’an dernier.

Ainsi, ce nouvel aménagement, de même que la fin de l’autoroute Bonaventure dans sa forme actuelle, devrait contribuer à embellir un ancien secteur industriel du Sud-Ouest qui « ne paie pas de mine » actuellement, espère le maire de Sud-Ouest, Benoit Dorais.

Les Montréalais devront toutefois attendre quelques années avant de bénéficier de cette promenade, a nuancé l’élu de Projet Montréal. Celle-ci ne pourra en effet être aménagée qu’au terme du réaménagement de l’autoroute Bonaventure, qui devrait s’échelonner de 2023 à 2026. Pendant cette période, la Ville entend réaliser les plans et devis de son projet promenade dans l’espoir d’entamer rapidement l’aménagement de celle-ci d’ici 2027, a indiqué le maire du Sud-Ouest.

Quant au nom de cette future promenade riveraine, il reste à déterminer. « On peut s’imaginer que ce sera une belle opportunité pour donner un nom bien de chez nous. On pourrait honorer un homme ou une femme qui a été partie prenante du développement de la ville de Montréal », a avancé Mme Plante.

À voir en vidéo