Will Prosper briguera la mairie de Montréal-Nord pour Projet Montréal

Ancien policier de la Gendarmerie royale du Canada, Will Prosper est documentariste depuis plusieurs années.
Photo: Ancien policier de la Gendarmerie royale du Canada, Will Prosper est documentariste depuis plusieurs années.

Will Prosper promet une « transformation majeure » de Montréal-Nord s’il est élu maire de l’arrondissement en novembre sous la bannière de Projet Montréal. Le documentariste et militant souhaite entre autres mieux financer les organismes communautaires et lutter contre la pauvreté.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a présenté mercredi les différents candidats qui brigueront les suffrages pour le compte de son parti à Montréal-Nord. Parmi ceux-ci, on retrouve M. Prosper, qui tentera de déloger Christine Black, d’Ensemble Montréal, à la mairie de l’arrondissement.

Ancien policier de la Gendarmerie royale du Canada, Will Prosper est documentariste depuis plusieurs années. Il est également cofondateur de Hoodstock, un organisme voué à lutter contre les inégalités systémiques, en particulier dans Montréal-Nord.

« Ici, on a une crise du logement, on a des gens qui vivent dans la pauvreté extrême, on a des problèmes de transport. On a des défis majeurs dans cette communauté », a souligné M. Prosper, qui promet d’« apporter des solutions » aux problèmes de l’endroit où il est né et a grandi. « Il est le mieux placé pour comprendre les défis de l’arrondissement et s’y attaquer avec tact et intelligence », a fait valoir Mme Plante en conférence de presse.

M. Prosper est aussi connu en tant que militant contre le racisme. Dans les derniers mois, il s’est positionné en faveur d’une réduction du financement de la police. Or, le budget du Service de police de la Ville de Montréal n’a pas cessé d’augmenter depuis l’arrivée de Mme Plante à la tête de la métropole en novembre 2017.

Ici, on a une crise du logement, on a des gens qui vivent dans la pauvreté extrême, on a des problèmes de transport,

 

Pour l’opposition officielle, cependant, l’arrivée de M. Prosper dans les rangs de Projet Montréal envoie un message clair. « Alors que la violence armée se multiplie à Montréal, l’administration Plante est celle du désarmement et du définancement de la police. M. Prosper en est le plus fervent militant », a déclaré mercredi la mairesse de Montréal-Nord, Christine Black, par voie de communiqué.

Château fort

Questionné à ce sujet, M. Prosper a préféré souligner l’importance d’augmenter les ressources consacrées aux groupes communautaires de l’arrondissement, qui sont « sous-financés » depuis des années. Le militant semble ainsi avoir mis de l’eau dans son vin quant à sa position sur le financement de la police, au moment où la hausse du nombre de fusillades sème l’inquiétude à Montréal.

« On n’a pas besoin de déshabiller Jean pour habiller Jacques, a dit la mairesse Plante. Il n’est pas question de définancer la police, il est question de financer le milieu communautaire. »

En plus de proposer l’embauche de plus de travailleurs de rue dans l’arrondissement, Will Prosper réclame la construction de logements sociaux ainsi qu’une bonification de l’offre de transport en commun à Montréal-Nord

Le chef du parti Mouvement Montréal, Balarama Holness, a tenu à féliciter Will Prosper pour son saut en politique. Il rappelle cependant que Montréal-Nord représente un château fort d’Ensemble Montréal, le parti de Denis Coderre. En 2017, la mairesse actuelle, Christine Black, avait remporté la victoire par plus de 5000 voix contre M. Holness, qui était alors candidat pour Projet Montréal.

« Je pense que Montréal et les gens de Montréal-Nord seraient beaucoup mieux servis avec Will Prosper, parce que Christine Black n’a rien fait en deux mandats dans l’arrondissement », a d’ailleurs lancé au Devoir M. Holness. Le candidat à la mairie de Montréal a néanmoins déploré par communiqué que Valérie Plante ait décidé de « placer Will Prosper dans un arrondissement perdant » pour son parti.

« Bien sûr que c’est un défi [de faire élire M. Prosper dans Montréal-Nord], mais je pense que les gens sont tannés d’avoir été laissés pour compte dans cet arrondissement », a pour sa part fait valoir Mme Plante. « Cette ère des châteaux forts, elle est révolue », a renchéri M. Prosper.

Projet Montréal a par ailleurs présenté trois autres membres de sa nouvelle équipe de candidats dans Montréal-Nord. Fatima Gabriela Salazar Gomez, la coordonnatrice scientifique de l’Algora Lab de l’Université de Montréal, sera candidate au poste de conseillère de ville du district Ovide-Clermont. Les autres candidats annoncés mercredi sont Mathieu Léonard et Cynthia Mendoza. Une autre candidature s’ajoutera plus tard.

À voir en vidéo