Les maires de LaSalle et Mont-Royal quitteront la vie politique

Manon Barbe est mairesse de LaSalle depuis 2003, après avoir été conseillère pendant huit ans.
Photo: Annik MH de Carurel Archives Le Devoir Manon Barbe est mairesse de LaSalle depuis 2003, après avoir été conseillère pendant huit ans.

Estimant que le temps était venu de passe à autre chose, la mairesse de LaSalle, Manon Barbe, et le maire de Mont-Royal, Philippe Roy, ont annoncé qu’ils ne solliciteraient pas un autre mandat lors des élections de novembre prochain.

Mairesse de LaSalle depuis 2003 après avoir été conseillère pendant huit ans, Manon Barbe quittera la vie politique à l’automne. « Depuis 25 ans, je me lève en pensant à LaSalle et je me couche en pensant à LaSalle. Le temps est venu de penser à autre chose ! Même si ça semble un cliché, j’aimerais passer plus de temps avec ma famille et mes proches », a-t-elle indiqué dans un message publié sur Facebook.

Au passage, elle souligne que la fusion de LaSalle avec la Ville de Montréal en 2001 a été bénéfique. « Dès que nous avons compris le fonctionnement de cette immense machine, nous avons su en tirer le meilleur parti pour les LaSallois », soutient-elle.

À Mont-Royal, Philippe Roy entend aussi tirer sa révérence au terme de son mandat. Si le climat toxique qui règne sur les réseaux sociaux a contribué à sa décision, ce n’est pas la raison principale de son départ, a-t-il dit. « Les médias sociaux ont joué un rôle, mais la raison première, c’est que ça fait 16 ans que je suis au conseil municipal. Être maire, c’est une job 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et j’ai l’impression d’avoir pas mal atteint mes objectifs. Et surtout, il y a une relève qui est prête », a-t-il expliqué.

L’élu estime cependant que les attaques dont lui et des membres de sa famille ont été victimes témoignent d’un réel problème quant au climat dans lequel doivent travailler les politiciens.