Valérie Plante «épatée» de voir Denis Coderre proposer sa propre «ligne rose»

Dans son livre, Denis Codette suggère un projet de transport dans l’axe diagonal entre Montréal-Nord et l’est du centre-ville.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Dans son livre, Denis Codette suggère un projet de transport dans l’axe diagonal entre Montréal-Nord et l’est du centre-ville.

La mairesse Valérie Plante s’est dite ravie lundi que l’ex-maire Denis Coderre et candidat potentiel à la mairie de Montréal ait adhéré à son concept de ligne rose et qu’il ait inclus une proposition similaire dans son livre à paraître.

« J’ai été vraiment épatée de voir que, finalement, Denis Coderre considère que ma ligne rose est une bonne idée parce que, lors de la dernière campagne, il en riait, vraiment ouvertement, alors que moi, j’ai tenu mon bout et j’ai continué », a-t-elle commenté lorsque questionnée sur les propositions en transport de son ancien rival. « Tant mieux si, maintenant, Denis Coderre voit la lumière et considère que le transport collectif, c’est important. »

Dans un livre intitulé Retrouver Montréal publié aux Éditions La Presse, Denis Coderre décrit sa vision pour les transports à Montréal. Il y fait l’éloge du Réseau express métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), en plus de présenter quelques idées d’axes de transport à développer.

Il suggère notamment, carte à l’appui, un projet de transport dans l’axe diagonal entre Montréal-Nord et l’est du centre-ville afin de desservir des quartiers « densément peuplés et mal desservis en transport collectif », dont l’est du Plateau-Mont-Royal, le Vieux-Rosemont, Saint-Michel et Montréal-Nord. Cette ligne de 16 kilomètres comprenant 12 stations suivrait un tracé en souterrain entre Berri-UQAM et Pie-IX avant de remonter en mode aérien vers le nord-est, suggère-t-il.

Cette proposition n’est pas sans rappeler la ligne rose proposée par Projet Montréal en 2017 lors de la dernière campagne électorale. À l’époque, Denis Coderre avait qualifié ce projet d’irréaliste. Depuis, le gouvernement Legault a promis de financer l’implantation d’un tramway entre le centre-ville de Montréal et Lachine, soit un premier tronçon de la ligne rose.

Valérie Plante n’a par ailleurs pas voulu se prononcer sur la possible candidature de Denis Coderre à la mairie de Montréal pour les élections du 7 novembre prochain. « On va laisser le processus se faire », a-t-elle dit.

À voir en vidéo