Montréal demeure «frappée de plein fouet» par la pandémie, rappelle Valérie Plante

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a inauguré un mémorial temporaire aux victimes de la COVID-19 sur la place Vauquelin.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a inauguré un mémorial temporaire aux victimes de la COVID-19 sur la place Vauquelin.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a commémoré jeudi cette première année de pandémie en rappelant les lourds sacrifices qu’ont dû faire ses concitoyens cette année, alors que la métropole demeure le principal point chaud d’infections à la COVID-19 au Québec.

« Depuis le jour 1, notre ville que nous aimons tant, notre ville si dynamique a pris des airs de ville fantôme. Nos restaurants ont été fermés, nos artistes ont été obligés de se retrancher, nos commerces ont été confrontés à des jours de noirceur, nos tours à bureaux se sont vidés, notre centre-ville a cessé de bourdonner et nos plus vulnérables sont devenus si nombreux », a énuméré la mairesse en guise de bilan de cette année entière passée sous le signe de la pandémie de COVID-19 dans la métropole.

Entourée d’élus, de responsables municipaux, d’officiels de la Santé publique et de représentants autochtones, Valérie Plante a inauguré un mémorial temporaire aux victimes de la COVID-19 sur la place Vauquelin, tout près de l’hôtel de ville, dans le Vieux-Montréal. La petite structure est composée d’une mosaïque de dessins d’enfants d’écoles primaires situées dans les quartiers parmi les plus touchés par le virus.

Après la retransmission du discours du premier ministre François Legault, et l’observation d’une minute de silence en hommage aux disparus, la mairesse Plante a souligné les efforts qu’ont dû faire les Montréalais dans cette pandémie « qui nous a transformés à jamais. »

« Cette pandémie a mis à rude épreuve la résilience des Montréalaises et des Montréalais depuis 365 jours. Cette pandémie a mis en lumière la fragilité de notre système de santé, mais surtout le respect et la reconnaissance que nous devons à celles et ceux qui ont pris soin de nous, de nos proches, qui ont mis leur vie en péril au profit de la nôtre. »

La région de Montréal est de loin la plus endeuillée par le coronavirus au Québec, avec 4558 décès. C’est plus de 20 % des 22 363 morts qu’enregistre le Canada depuis l’an dernier.

Pour commémorer les nombreuses vies fauchées lors de cette année pandémique, tous les drapeaux des édifices publics ont été mis en berne, jeudi matin. En soirée, plusieurs monuments et bâtiments emblématiques de Montréal seront également illuminés, en soutien aux familles endeuillées.

À voir en vidéo