Le nombre d’infections continue de croître à Montréal

La mairesse de Montréal, Valérie Plante
Photo: Paul Chiasson Archives La Presse canadienne La mairesse de Montréal, Valérie Plante

Le nombre de contaminations au coronavirus continue de croître à Montréal avec 96 nouveaux cas répertoriés en 24 heures et, à l’instar de sept autres régions du Québec, la métropole se retrouve maintenant en zone de préalerte (jaune). Constatant un relâchement lors de rassemblements privés, la Santé publique presse les Montréalais de ne pas participer à des événements comme les fêtes et les mariages où les consignes de distanciation ne sont pas suivies.

« Il faut rehausser de vigilance et c’est impératif qu’on le fasse dès maintenant », a soutenu la directrice régionale de la santé publique de Montréal, Mylène Drouin, en demandant aux Montréalais d’éviter les rassemblements privés qui sont les plus susceptibles d’entraîner des éclosions, comme les fêtes de famille, les mariages, les funérailles et les fêtes religieuses. « Vous hésitez à faire la fête de votre fils et inviter 10-15 personnes ? Non, on ne le fait pas parce que c’est vraiment dans ces contextes-là qu’actuellement, on a une grande proportion de cas et c’est là qu’on a le plus de transmission. »

Suivez l'évolution de la COVID-19 au Québec

Consultez notre tableau de bord interactif.

À Montréal, ce sont désormais les 18-30 ans qui sont les plus touchés par la COVID-19. À l’heure actuelle, sept éclosions ont été signalées dans les écoles et 125 écoles ont au moins un cas. La Dre Drouin estime toutefois que « le milieu scolaire est contrôlé ». 24 cas ont été recensés dans les milieux de travail, notamment dans des usines de transformation alimentaire et des établissements de restauration rapide, alors que les résidences pour personnes âgées (RPA) comptent « trois petites éclosions très bien contrôlées ». « Donc, pour l’instant, les milieux sont bien protégés ».

Le nombre de nouveaux cas a plus que doublé en 24 heures puisque lundi, 39 cas avaient été recensés. Comme l’a annoncé François Legault plus tôt dans la journée mardi, Montréal est passée en zone de préalerte (jaune).

La Dre Drouin a mentionné que des éclosions avaient récemment été déclarées à Montréal à l’occasion notamment de deux mariages et d’une fête d’adolescents ainsi qu’au sein d’une équipe sportive. « C’est beaucoup dans des endroits [de rencontres] entre communautés et entre groupes qui se connaissent que les gens ont tendance à relâcher les mesures [de distanciation] et ils partent ensuite dans leur milieu de travail ou dans leurs écoles et c’est là que la transmission s’étend dans la communauté », a expliqué la Dre Drouin. « Les bars ne sont pas nécessairement une problématique qui ressort dans nos enquêtes. »

Pour l’instant, les autorités notent une légère hausse dans le nombre d’hospitalisations COVID, « mais rien qui nous démontre que les patients COVID occupent une grande part de la capacité [des hôpitaux] », a souligné Mylène Drouin.

La semaine dernière, plus de 6000 dépistages par jour ont été réalisés sur le territoire de l’île de Montréal et quelque 4000 la fin de semaine.

La mairesse Valérie Plante a elle aussi demandé aux Montréalais de faire preuve d’une plus grande discipline. « 96 nouveaux cas à Montréal. Une hausse qui se voit jour après jour. C’est trop. Je nous demande à toutes et tous de redoubler d’efforts », a-t-elle commenté sur Twitter.

Rappelons que le mode préalerte (jaune) signifie que des mesures de base sont renforcées et différentes actions peuvent être déployées pour promouvoir le respect des consignes. À titre d’exemple, des inspections supplémentaires peuvent être réalisées et un plus grand contrôle de l’achalandage peut être fait dans certains lieux afin de faciliter la distanciation physique.

À voir en vidéo