La saison des cônes orange est ouverte

La saison des chantiers a débuté à Montréal et certains secteurs seront à éviter dans les prochains mois comme les corridors des autoroutes 10 et 15, entre l’échangeur Turcot et l’autoroute 30, sur la Rive-Sud. Compte tenu des multiples entraves, la Ville de Montréal prévient déjà les automobilistes qu’ils devraient opter pour le vélo ou les transports en commun s’ils se rendent dans l’ouest du centre-ville.

La pandémie avait forcé l’arrêt des chantiers entre le 25 mars et le 11 mai, mais les travaux ont repris de plus belle dans la région métropolitaine. La présentation des différents chantiers faite jeudi par Mobilité Montréal, qui réunit plusieurs partenaires dont le ministère des Transports du Québec (MTQ), la Ville de Montréal et CDPQ Infra, laisse présager un autre été difficile pour les automobilistes.

L’an dernier, le MTQ avait procédé à des travaux sur l’autoroute Décarie direction sud. Cette fois, ce sont les voies en direction nord qui y passent avec des travaux d’asphaltage qui seront réalisés la nuit et la fin de semaine. L’autoroute 40, en direction ouest entre Saint-Michel et l’autoroute Décarie, sera aussi en chantier, mais les travaux se feront uniquement la nuit, a précisé Sarah Bensadoun, porte-parole de Mobilité Montréal.

Le secteur le plus « brûlant » sera celui des corridors des autoroutes 10 et 15, compte tenu d’un cocktail de chantiers réalisés par le MTQ sur Turcot, de CDPQ Infra et son Réseau express métropolitain (REM), de Signature sur le Saint-Laurent, du CN et de la société Les Ponts Jacques-Cartier et Champlain (PJCCI) au cours des mois de juin et juillet. « Il va y avoir plusieurs combinaisons de fermetures comme on l’a connu la fin de semaine dernière où on a fermé le corridor des autoroutes 10 et 15, entre Turcot jusqu’à l’autoroute 30 », a expliqué Mme Bensadoun.

« Balconville »

La Ville de Montréal procédera elle aussi à d’importants travaux avec, entre autres, 40 chantiers ayant des « impacts majeurs ». Le porte-parole de la Ville, Philippe Sabourin, a signalé une forte concentration de chantiers dans le secteur ouest du centre-ville. L’un d’eux se réalisera sur la rue Saint-Antoine où une conduite majeure de 84 pouces alimentant le réservoir McTavish a dû être remplacée. La conduite a été remise en fonction, mais des entraves seront maintenues entre les rues Guy et Atwater, a-t-il dit.

Un affaissement de la chaussée survenu en décembre dernier sur la rue Guy, entre Saint-Antoine et René-Lévesque, a nécessité des travaux qui se poursuivront au cours des prochains mois.

La rue Peel sera encore en chantier cet été. Cette fois, les travaux seront effectués entre la rue Notre-Dame et le boulevard René-Lévesque afin de permettre le remplacement d’infrastructures souterraines. « C’est vraiment un secteur à éviter compte tenu de la fermeture complète de ce tronçon », a soutenu Philippe Sabourin.

Dans Griffintown, où la construction résidentielle est intense, d’importants travaux d’infrastructures seront nécessaires, notamment sur les rues William, Peel et Ottawa, avec des fermetures parfois partielles ou complètes.

Tout l’été, la rue de la Commune, en direction est, sera fermée entre les rues McGill et Prince. Entre Saint-Gabriel et de Bonsecours, la rue de la Commune sera piétonne cet été, a rappelé M. Sabourin. Pour sa part, le chantier de la rue Sainte-Catherine Ouest, entre le boulevard Robert-Bourassa et la rue Mansfield, se poursuivra.

La Ville lancera deux nouveaux chantiers, celui de l’avenue du Docteur-Penfield, qui longe le réservoir McTavish et qui nécessitera des investissements de 250 millions, ainsi que celui de la rue D’Iberville, entre la rue Ontario et le boulevard De Maisonneuve, qui nécessitera une fermeture complète.

Philippe Sabourin prévient les automobilistes d’éviter de se déplacer en voiture dans le secteur ouest du centre-ville et dans les environs du Vieux-Port en raison d’entraves majeures. « On va vous inviter à utiliser les transports collectifs, et surtout les transports actifs. Cet été, ce sera vraiment l’été “balconville”. Beaucoup de Montréalais vont choisir de rester à la maison. L’administration a mis en place un réseau d’à peu près 200 kilomètres de voies où on peut partager la circulation entre vélos, piétons et automobilistes. […] On a un contexte vraiment particulier cette année. »

La fermeture des chantiers en raison de la pandémie a entraîné des retards, mais le MTQ indique avoir accéléré certains travaux en prolongeant les fermetures les fins de semaine. Ainsi, plusieurs entraves ont commencé le jeudi soir, au lieu du vendredi soir, pour se poursuivre jusqu’au mardi matin dans certains cas. En ce qui a trait au chantier de l’échangeur Turcot, qui était terminé dans une proportion de 91 %, les travaux devraient s’achever à la fin de l’année 2020, a soutenu Mme Bensadoun.

À voir en vidéo