Montréal rouvre ses jeux d'eau malgré la pandémie

Une photo prise l'an dernier, lors d'une canicule estivale, au Quartier des spectacles
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Une photo prise l'an dernier, lors d'une canicule estivale, au Quartier des spectacles

Au moment où la métropole goûte à sa première canicule de l’année, la Direction de la santé publique de Montréal a donné le feu vert à la Ville de Montréal pour qu’elle active les jeux d’eau dans ses parcs « le plus rapidement possible ». Les ébats sous les jets d’eau devront toutefois se faire en respectant les mesures de distanciation.

Les familles cherchaient un peu de fraîcheur dans le parc La Fontaine mardi, non loin de la pataugeoire asséchée et des modules de jeu condamnés par la COVID-19. « On vit en condo. Au moins, la Ville n’a pas fermé les parcs. Avec des enfants de 2 ans et demi et 5 ans, ce n’est pas facile de trouver des activités », estime Odile Desbois, croisée dans le parc avec ses enfants. Selon elle, la Ville n’aurait pas dû fermer les modules de jeux et, même, les services de garde auraient pu demeurer ouverts malgré la pandémie. « On sait que les enfants ne sont pas les meilleurs vecteurs du virus », dit-elle.

La réouverture des jeux d’eau autorisée par la Santé publique a été accueillie avec soulagement. La remise en marche des équipements sera toutefois progressive, car il faudra de la main-d’œuvre pour les réactiver. Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, par exemple, a été en mesure d’ouvrir mardi six des dix modules de jeux d’eau que compte l’arrondissement. Les autres suivront. Dans le Plateau-Mont-Royal, l’opération devrait commencer mercredi.

 

Les parents devront toutefois obliger leur progéniture à un peu de discipline puisque les mesures de distanciation devront continuer à s’appliquer même si l’eau n’est pas un vecteur du virus, a prévenu la directrice régionale de la santé publique de Montréal, Mylène Drouin. « Idéalement, il faut que les gens respectent les deux mètres. Il faudra peut-être délimiter une zone de jeu par famille pendant une période, mais je ne pense pas qu’il soit prévu d’avoir des surveillants de jeux d’eau. Clairement, il faudra des consignes d’autodiscipline collective de la part des familles pour essayer de partager les jeux d’eau », a-t-elle expliqué.

Une décision devrait être bientôt prise dans le cas des modules de jeu et des piscines, a-t-elle par ailleurs promis.

En cas de chaleur extrême, la Ville recommande aux citoyens de trouver un peu de répit dans des lieux comme les haltes climatisées, les bibliothèques, les centres d’achat et les salles de cinéma. Or, ceux-ci sont tous fermés dans la métropole. La Dre Drouin a indiqué que les autorités s’affairaient à trouver des endroits susceptibles d’accueillir les citoyens en mal de fraîcheur, mais l’ouverture de tels lieux ne sera vraisemblablement pas possible à court terme.

Environnement Canada a diffusé un avertissement de chaleur pour plusieurs régions du Québec dont celle de Montréal où le mercure a grimpé jusqu’à 33 degrés mardi. La canicule se poursuivra jusqu’à vendredi et l’indice humidex devrait atteindre 40 mercredi. Il ne s’agit toutefois pas d’un épisode de « chaleur extrême » qui correspond à trois jours consécutifs à plus de 33 degrés avec deux nuits au cours desquelles la température ne descend pas sous 20 degrés, a précisé la Dre Drouin.

À voir en vidéo