Une autre année record pour Bixi

Six ans après la transformation de Bixi en 2014, l’organisme a quadruplé ses ventes et le nombre d’utilisateurs uniques est passé de 130 000 à 319 000.
 
Photo: Valérian Mazataud Archives Le Devoir Six ans après la transformation de Bixi en 2014, l’organisme a quadruplé ses ventes et le nombre d’utilisateurs uniques est passé de 130 000 à 319 000.  

Bixi a enregistré un record d’achalandage en 2019 avec 5,8 millions de déplacements pendant ses sept mois d’activité. L’organisme a aussi clos l’année en bonne santé financière grâce à un excédent de près de 600 000 $, révèle le rapport financier déposé mercredi matin.

Au cours de la dernière année, Bixi a ajouté 1000 nouveaux vélos à sa flotte, dont près de 200 étaient électriques. Les vélos Bixi se sont aussi déployés dans six arrondissements supplémentaires et dans trois nouvelles villes, soit Laval, Montréal-Est et Mont-Royal.

Six ans après la transformation de Bixi en 2014, l’organisme a quadruplé ses ventes et le nombre d’utilisateurs uniques est passé de 130 000 à 319 000. Quant aux revenus, ils ont atteint 13,4 millions en 2019, ce qui a permis à l’organisme de toucher un excédent de 593 000 $, ce qui représente 4 % de son budget. Cette performance a pu être réalisée malgré la concurrence des vélos Jump et des trottinettes électriques.

L’année 2020 s’annonce « particulière » en raison de la pandémie, a reconnu la présidente du conseil d’administration de Bixi, Marie Elaine Farley. Rappelons que la saison a été lancée le 15 avril dernier et que des abonnements de 30 jours ont été accordés gratuitement aux travailleurs de la santé. Quelque 2000 personnes se sont prévalues de cet abonnement. Au cours de la saison, 1000 nouveaux vélos électriques seront aussi mis en service. « 2020 sera exceptionnelle parce que, malgré la situation, on peut voir un engouement pour le vélo », a indiqué Mme Farley.

Mme Farley quittera ses fonctions le 27 mai prochain, après avoir tenu la barre de Bixi pendant six ans.

À voir en vidéo