Les policiers sont plus visibles dans les parcs de Montréal

Les policiers ont commencé à serrer la vis aux promeneurs qui ne respectent pas les consignes de distanciation dans les parcs. Six rapports d’infraction ont été remis aux contrevenants jusqu’à maintenant, a indiqué le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) jeudi.

Après avoir prévenu les Montréalais qu’elle pourrait fermer les parcs si les promeneurs et les joggeurs n’étaient pas plus disciplinés concernant la distance de deux mètres à observer entre les personnes, la mairesse Valérie Plante a indiqué jeudi que la surveillance policière a été accrue dans six grands parcs, soit ceux du Mont-Royal, Jeanne-Mance, Laurier, La Fontaine, Maisonneuve et celui du canal de Lachine.

Line Carbonneau, directrice adjointe au SPVM, a confirmé que les policiers étaient déjà plus visibles dans les parcs. « On va devoir prendre des actions beaucoup plus sévères si on veut arriver à garder nos parcs ouverts. On a eu énormément d’appels au SPVM pour rapporter le non-respect des consignes », a-t-elle expliqué.

Ainsi, les policiers qui croisent des contrevenants dans les parcs ne rappelleront plus les consignes, mais procéderont immédiatement à leur identification afin de rédiger un rapport d’infraction générale. Rappelons qu’il revient au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) de déterminer si des constats doivent être remis. Les contrevenants aux ordonnances de la Santé publique s’exposent à des amendes pouvant aller de 1000 $ à 6000 $.

Montréal compte désormais 2642 cas d’infection au coronavirus, soit une augmentation de 480 cas en 24 heures, et 17 décès. 148 travailleurs du secteur de la santé ont contracté le virus et plus de 20 résidences pour personnes âgées ont recensé des cas. « On commence à être dans la pente ascendante de la pandémie. Quand on regarde la transmission communautaire, [on constate que] tous nos arrondissements ou presque sont en croissance importante et nous considérons que la transmission est soutenue partout », a indiqué la directrice régionale de santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin.

Elle a haussé le ton pour presser les Montréalais à respecter les consignes, à réduire leurs sorties et à ne pas participer à des regroupements, dans les parcs notamment : « À ce stade-ci, on ne peut plus accepter aucun délinquant face aux consignes que nous prescrivons. »

La mairesse Plante a par ailleurs annoncé que les vélos en libre-service Bixi seront disponibles à compter du 15 avril. Les mesures d’hygiène seront rehaussées et les vélos seront nettoyés quotidiennement, a-t-elle dit. La mairesse a cependant prévenu que les vélos Bixi ne devraient être utilisés que pour se rendre au travail ou pour les déplacements essentiels. « Le Bixi pourra servir aux travailleurs de la santé », a-t-elle suggéré.

La Ville a aussi créé 150 vignettes de stationnement spécifiques pour les travailleurs du réseau de la santé afin de leur permettre de se garer à proximité de leur lieu de travail.