Cathy Wong se joint à Projet Montréal

L’arrivée de Cathy Wong à Projet Montréal porte à 52 le nombre d’élus que compte désormais le parti au pouvoir.
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir L’arrivée de Cathy Wong à Projet Montréal porte à 52 le nombre d’élus que compte désormais le parti au pouvoir.

Valérie Plante compte une élue de plus dans sa formation politique. La conseillère de Peter-McGill et présidente du conseil municipal de Montréal, Cathy Wong, a décidé de joindre les rangs de Projet Montréal.

C’est le dossier de l’ancien Hôpital de Montréal pour enfants qui a convaincu Cathy Wong d’adhérer au parti de Valérie Plante. Lors de la dernière assemblée du conseil municipal, les élus ont entériné une modification au règlement afin d’obliger le promoteur immobilier à limiter à 4, au lieu de 20, le nombre d’étages de la tour 6 du projet. L’administration Plante a pris cette décision après que le promoteur eut préféré construire des condos plutôt que des logements sociaux tel qu’il l’avait promis.

« C’est dans mon district », explique Cathy Wong. « J’ai trouvé le geste de la mairesse extrêmement courageux. […] Après avoir vécu ce moment-là au conseil municipal, c’était une évidence pour moi que je devais me tenir debout à côté d’elle dans ce dossier-là pour me battre pour le logement social dans mon district et pour la mixité de logements dans le centre-ville. »

Solidaire de l’administration

L’arrivée de Cathy Wong à Projet Montréal porte à 52 le nombre d’élus que compte désormais le parti au pouvoir. Mais cet ajout ne change rien à la composition du conseil municipal puisqu’en raison de sa fonction de présidente du conseil, Cathy Wong ne participe pas aux votes lors des assemblées. Sa fonction l’empêchera aussi de participer aux réunions du caucus de Projet Montréal.

Militante féministe, Cathy Wong présidait le Conseil des Montréalaises avant de se lancer en politique. Courtisée par Projet Montréal et Équipe Denis Coderre pendant la campagne électorale de 2017, elle avait finalement choisi le parti du maire sortant et s’était fait élire dans le district de Peter-McGill.

Nommée peu après présidente du conseil municipal par la mairesse Plante, elle s’était retirée du caucus de son parti. En avril dernier, elle a finalement décidé de devenir indépendante.

Elle siège aussi au conseil d’arrondissement de Ville-Marie où Projet Montréal détient désormais tous les postes. Cathy Wong signale cependant qu’elle a toujours voté avec ses collègues de Projet Montréal depuis qu’elle est élue.

Cathy Wong est la deuxième conseillère du parti d’opposition, après Marie-Josée Parent, à se joindre à Projet Montréal. Pour leur part, le maire de Verdun, Jean-François Parenteau, et le conseiller Hadrien Parizeau siègent au comité exécutif de Valérie Plante, mais ils sont demeurés indépendants.

Démocratiser l’hôtel de ville

Cathy Wong pilote aussi plusieurs projets visant à moderniser la démocratie municipale. En juin dernier, la commission qu’elle préside a notamment proposé que les questions du public lors des assemblées du conseil municipal puissent être transmises aux élus par courriel afin d’éviter que les citoyens aient à se déplacer à l’hôtel de ville pour poser une question. Une période de 30 minutes pourrait être consacrée à ces questions, suggérait-on. Les nouvelles mesures devraient être mises en place en 2020, croit Cathy Wong.

Son équipe se penche aussi sur d’autres mesures susceptibles de favoriser la conciliation travail-famille et la participation des femmes à la démocratie. Des recommandations devraient être déposées en décembre.

Cathy Wong songe par ailleurs à instaurer un système de vote électronique au conseil municipal de manière à ce que les votes des élus apparaissent instantanément sur un écran, comme à Vancouver. À l’heure actuelle, un vote nominal est consigné au procès-verbal, mais celui-ci n’est accessible que quelques semaines plus tard. « Ça ajouterait de la transparence parce qu’à l’heure actuelle, c’est difficile de voir en faveur de quel dossier chaque élu vote. On pourrait faire un suivi de l’ensemble des votes de chaque élu pendant leur mandat », explique Cathy Wong.