Inondations: la mairesse Plante annonce la levée de l'état d'urgence

La mairesse de Montréal, Valérie Plante
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne La mairesse de Montréal, Valérie Plante

Une baisse des débits d’eau ayant été constatée dans la région de Montréal, la mairesse Valérie Plante a annoncé, mercredi, la levée de l’état d’urgence qui était en vigueur sur le territoire depuis le 26 avril dernier en raison des crues printanières.

Cette décision a été prise en accord avec le Service des sécurité incendie de Montréal (SIM), a indiqué la mairesse Plante mercredi matin, à l’occasion de la réunion hebdomadaire du comité exécutif. « C’est une décision qu’on ne prend pas à la légère. On a pris le temps d’évaluer toutes les données et on suit le cours des niveaux d’eau d’heure en heure, de jour en jour », a-t-elle dit.

Or, au cours des derniers jours, le niveau de l’eau dans la région montréalaise a baissé, ont constaté les autorités. « Avec le beau temps la fin de semaine dernière, on craignait que la fonte des glaces et de la neige fasse augmenter le niveau d’eau. Ça s’est mieux passé que prévu. On s’en réjouit », a commenté la mairesse.

Même si la menace semble chose du passé, les autorités surveilleront la situation de près, a assuré Mme Plante : « De lever l’état urgence ne veut pas dire qu’on baisse notre garde et notre vigilance. Nous continuerons d’être présents sur le territoire ».

« Compte tenu de la décrue lente, mais continue, ainsi que l’intégrité des digues érigées, il est improbable que de nouveaux secteurs de l’agglomération soient touchés par les inondations », a indiqué Bruno Lachance, directeur du SIM, dans un communiqué. « L’ensemble des digues installées sur le territoire de l’agglomération de Montréal depuis le début de l’événement ont été renforcées. »

D’autres détails suivront.