Le micro-trottoir de la rue De Brébeuf disparaîtra cet été

<p>La construction du trottoir de 70 centimètres de large le long du parc Laurier avait été décrétée par le maire Denis Coderre.</p>
Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir

La construction du trottoir de 70 centimètres de large le long du parc Laurier avait été décrétée par le maire Denis Coderre.

Montréal reconstruira cet été le micro-trottoir de la rue De Brébeuf aménagé dans la controverse sous l’administration de Denis Coderre en 2015 dans le Plateau-Mont-Royal. Le comité exécutif a octroyé, mercredi matin, un contrat de 1,2 million pour procéder aux travaux.

Le responsable des transports au comité exécutif, Éric Alan Caldwell, a rappelé que Projet Montréal avait promis de « corriger » cet aménagement qui n’était pas conforme aux normes d’accessibilité universelle.

Rappelons que la construction du trottoir de 70 centimètres de large le long du parc Laurier avait été décrétée par le maire Denis Coderre, désireux d’empêcher la disparition d’une trentaine de places de stationnement lors de travaux de sécurisation de la piste cyclable. Le maire Coderre avait comparé les opposants au mini-trottoir, dont Projet Montréal, à une « milice radicale ».

Or, ce trottoir n’est pas suffisamment large pour permettre à deux personnes de marcher côte à côte ou à une personne en fauteuil roulant d’y circuler.

Le Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal métropolitain (RAAMM) et le Regroupement des activistes pour l’inclusion au Québec (RAPLIQ) avaient d’ailleurs sollicité l’intervention de l’Ombudsman de Montréal.

Le comité exécutif a donné son aval, mercredi, à l’octroi d’un contrat de 1,2 million à l’entreprise Cojalac. Les travaux consisteront à faire le planage de la chaussée, à reconstruire un trottoir plus large et le terre-plein central sur un segment d’environ 350 mètres, à déplacer la piste cyclable et à retirer 50 places de stationnement du côté ouest de la rue De Brébeuf.

Les travaux débuteront en juin prochain pour se terminer en août.